Édition du jeudi 23 janvier 2020


Imprimer Imprimer

Action coeur de ville : un milliard d'euros engagés et 4 000 actions « déjà prêtes »

 

Parfois accusé d'être responsable de la « fin de la politique d’aménagement du territoire » (lire Maire info du 10 janvier), le gouvernement réplique et vante, au contraire, les mérites de sa politique. Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, et Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement, ont annoncé, hier, que « plus d’un milliard d’euros » sont « déjà engagés [par l’État et les financeurs du programme] » pour les 222 villes de 15 000 à 100 000 habitants bénéficiaires du plan Action cœur de ville (Aurillac, Blois, Rochefort, Briançon, Bourgoin-Jallieu…). Dont l’un des objectifs est d’attirer des habitants et des commerces dans les cœurs de ville désertés.

5 milliards d’euros sur cinq ans
L’État, qui veut surtout concentrer son effort sur l’ingénierie, notamment au travers de l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT), n’est pas le seul à mettre la main à la poche (1 milliard d’euros). Annoncé à Cahors (Lot) en décembre 2017, ce plan de revitalisation des centres-villes doté d’un « fonds d’amorçage » de 5 milliards d’euros sur cinq ans (2017-2022) est aussi financé par La Banque des territoires (1 milliard d’euros de fonds propres et 700 millions d’euros en prêts), Action Logement (1,5 milliard d’euros) et l’Agence nationale de l’habitat (1 milliard d'euros). « Ce programme d’appui aux collectivités qui portent les projets a fait le choix de mobiliser ces financements exceptionnels vers les centres des 222 villes de métropole et d’outre-mer sélectionnées en mars 2018 pour y accueillir plus et mieux d’habitants, de commerces, d’activités et de services », se réjouissent les deux ministres dans un communiqué, bien que ce programme soit bien moins ambitieux que ce qu’avait imaginé à l’époque l’association Centre-ville en mouvement (700 centres-villes en péril identifiés), rappelle Libération.

4 000 actions 
Toujours est-il que près de deux ans après l’annonce des villes bénéficiaires, le plan Action cœur de ville, largement soutenu par Villes de France dont la présidente Caroline Cayeux est aussi à la tête de l’ANCT (lire Maire info du 13 décembre 2019), trouve un écho dans les territoires. Cette dynamique « traduit à la fois l’importance de ces villes dans le développement économique et la cohésion sociale de notre pays, leur capacité d’innovation mais aussi leur rôle moteur pour relever le défi d’un nouvel aménagement urbain plus durable et inclusif », estime Jacqueline Gourault.
Au total, plus de 4 000 actions sont « déjà prêtes », selon les ministres. 1 500 actions devaient démarrer en 2019 (lire Maire info du 12 décembre 2018). « Outre l’ingénierie, sont concernés la rénovation de logements, la restructuration de commerces, la mise en place de nouvelles mobilités, le réaménagement de l’espace public, le développement de nouveaux services et de l’offre culturelle, la valorisation du patrimoine (lire Maire info du 16 juillet 2019), la nature en ville et la résilience climatique, la résorption de friches, etc ». Le maire, en lien avec le président de l’intercommunalité, pilote la réalisation des actions et préside le comité de projet installé dans sa commune. Dans le domaine du logement, par exemple, Julien Denormandie observe que « la liste élargie des travaux éligibles permet désormais aux investisseurs locaux d’acheter et de rénover les logements dégradés pour les remettre sur le marché locatif ».

« L’acte II du quinquennat est celui des territoires »
Le Premier ministre, Édouard Philippe, avait exigé que « l’acte II du quinquennat » soit celui des territoires avec qui les relations ont été particulièrement tendues à cause notamment de la suppression programmée de la taxe d’habitation. Dans cette optique, le gouvernement a multiplié les plans de revitalisation en tenant compte de la spécificité des territoires. Outre Action cœur de ville, il a lancé l'offre de services Petites villes de demain (lire Maire info du 23 septembre 2019) et les programmes Agenda rural (lire Maire info du 20 septembre 2019) ou encore Territoires d’industrie (lire Maire info du 6 mars 2019). 

Ludovic Galtier

Suivez Maire info sur twitter : Maireinfo2

Édition du jeudi 23 janvier 2020 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France