Maire-info
Le quotidien d’information des élus locaux
Édition du mardi 7 septembre 2021
Congrès des Maires de France

Le programme du 103e congrès des maires

Annulé en 2020 pour cause d'épidémie, le congrès de l'AMF aura lieu cette année, du 15 au 18 novembre, à la porte de Versailles à Paris.

Par Ludovic Galtier - Avec F.L.

En novembre 2020, pour la première fois depuis plus d’un siècle en dehors des périodes de guerre, les maires de France n’ont pas pu tenir leur congrès annuel, en pleine deuxième vague de Covid. Intitulé « Les maires en première ligne face aux crises », le 103e congrès, le premier depuis les élections municipales de mars et juin 2020, aura donc lieu en novembre 2021. 

Comme chaque année, il commencera par une journée consacrée à l’outre-mer, le lundi 15 novembre ; puis se poursuivra du mardi au jeudi, avec une succession de débats en plénière dans le grand auditorium du pavillon 5 du Parc des expositions et une vingtaine de forums et de points info. 

Avec, en fil conducteur de l’édition de cette année, la volonté de « tirer les leçons de la crise sanitaire et de ses conséquences pour les communes et les intercommunalités ». Et surtout la volonté de témoigner du rôle des maires en tant que « piliers de la République »  pendant les périodes de crise.

Lundi 15 novembre 2021 

La semaine débutera par une rencontre avec les élus d’outre-mer, le lundi 15 novembre de 9 h 30 à 13 h à la Maison de la Mutualité, à Paris. « Organisée en deux séquences, cette matinée sera l’occasion de faire le bilan de la crise sanitaire et économique pour les collectivités locales d’outre-mer et d’en tirer les principaux enseignements afin d’atténuer les effets et d’encourager les initiatives à moyen et long terme pour un développement des territoires répondant aux attentes des habitants », écrit l’AMF sur son site.

Mardi 16 novembre 2021

10 h : ouverture du congrès (grand auditorium) 

À 10 heures également, quatre forums débuteront simultanément : « Préparer nos communes aux défis du grand âge »  (salle Démocratie locale) ; « Faire face aux accidents industriels ou naturels »  (salle Citoyenneté) ; « Les défis actuels du maire employeur face aux évolutions de la fonction publique territoriale »  (salle Nation) ; « Transition énergétique : quelles ambitions et quels moyens pour les territoires ? »  (salle Marianne).

10 h 30 - 12 h 30 : débat sur « Les libertés locales à l’épreuve des crises : la libre administration en question ». Il s’agira, résume l’AMF, de « mettre en valeur le regard des maires sur l’organisation de notre système de santé, sur l’impact financier de la crise dans nos budgets ou sur les relations entre l’État et les collectivités dans les périodes d’urgence ».

L'après-midi, s'ouvrira le scrutin pour l’élection des nouvelles instances de l’AMF, autre temps fort de ce congrès. François Baroin ne se représentant pas, les maires devront cette année élire un nouveau président. Le président de l’AMF est élu par l’ensemble des maires et présidents d’intercommunalité adhérents de l’association, à jour de leurs cotisations. Il en va de même pour le bureau (36 sièges) et le comité directeur (100 sièges).

14 h : assemblée générale (grand auditorium) : séance statutaire suivie de la séquence électorale. 

Mercredi 17 novembre

9 h 30 : débat intitulé « Communes et intercommunalités, leviers indispensables de l’économie locale »  (grand auditorium). « Dans un contexte de crise économique et sociale inédite, ce débat s’attachera à mettre en évidence le rôle et la place des communes et des intercommunalités, aux côtés de l’État et des régions, dans la gestion de l’urgence économique (plan de relance), à tracer les perspectives de sortie de crise et à définir les moyens nécessaires pour les accompagner à plus longue échéance », explique l'AMF.

À 9 h 30, deux forums, « Les maires mobilisés contre les inégalités d’accès des enfants à l’éducation »  et « Le rôle croissant des maires dans la sécurité des Français », débuteront respectivement salle Démocratie locale et salle Citoyenneté. Deux « points infos »  sont également organisés à la même heure : « Mise en œuvre de la loi d’orientation des mobilités »  (salle Nation) et « Automatisation du FCTVA : quelles modalités concrètes ? »  (salle Marianne).

11 h : nouveau « point info »  consacré à la « suppression de la taxe d’habitation sur les résidences principales : quel premier bilan pour les communes et les intercommunalités ? »  (salle Marianne).

14 h 30 : débat sur « Les nouvelles dynamiques territoriales au service des communes et intercommunalités ». « Ce débat a pour objectif d’échanger, à partir d’exemples concrets (logement, tiers lieux, mobilités, projets alimentaires territoriaux etc.), sur les moyens d’action dont disposent les maires et les présidents d’intercommunalité pour créer et favoriser de nouvelles dynamiques et mobiliser les ressources de leur territoire et construire une collaboration entre acteurs publics et privés pour faire émerger des projets (associations, monde économique, etc.). »  (grand auditorium)

À 14 h 30, trois forums, « Les solidarités en faveur des plus vulnérables et des jeunes », « Les adaptations nécessaires aux multiples mutations de l'attractivité touristique »  et « Communes nouvelles, un élan nouveau pour les territoires », débuteront respectivement salle Démocratie locale, salle Citoyenneté et salle Nation. À la même heure, un « point info »  sera consacré, salle Marianne, au « financement de l’action internationale des territoires, des appels à projets dédiés ».

16 h : forum « Mobiliser sa commune contre les violences faites aux femmes »  (salle Nation)

16 h : « point info »  consacré aux « nouvelles instances médicales, PSC, congés parentaux et maladie : les nouvelles dispositions de la loi de transformation de la fonction publique »  (Salle Marianne).

Jeudi 18 novembre

9 h 30 : débat « Finances locales : le double défi de l’investissement et des services à la population »  (grand auditorium)

À 9 h 30, débuteront également trois forums : « Co-construire avec les habitants : un atout pour le territoire »  (salle Démocratie locale), « Agir pour la santé des habitants »  (salle Citoyenneté) et « Peut-on accélérer le déploiement des réseaux ? Comment accompagner les citoyens éloignés du numérique ? »  (salle Nation).

14 h : présentation et vote de la résolution générale (grand auditorium)

15 h : séance de clôture (grand auditorium).

Suivez Maire info sur Twitter : @Maireinfo2