Édition du jeudi 21 février 2019


Imprimer Imprimer

Quartiers prioritaires : un appel à manifestation d'intérêt lancé pour les associations

Le ministre de la Ville et du Logement, Julien Denormandie, a annoncé le lancement d’un appel à manifestation d’intérêt (Ami) pour permettre aux associations de développer « leurs solutions à plus grande échelle » dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville.
Pour cela, le gouvernement a débloqué un fonds complémentaire de 15 millions d’euros pour les « associations structurantes pour la cohésion des territoires » que ce soit en matière d’« éducation, d’insertion professionnelle, de prévention santé, de citoyenneté, de sport, d’accès aux droits… », indique, sur son site, le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET).
Cet appel à manifestation d’intérêt doit ainsi permettre aux associations ciblées, et qui sont « prêtes au changement d’échelle », de mettre en place des solutions « qui ont fait leur preuve » et ont déjà été « développées dans d’autres territoires fragiles » en lien avec les acteurs locaux et les associations de proximité. « Les associations lauréates s’inscriront dans la démarche de l’accélérateur d’innovation sociale et environnementale Le French Impact, pour consolider leur développement, leurs partenariats, lever les freins règlementaires et renforcer leur impact social et environnemental », précise le ministère de la Cohésion des territoires.

Clôture le 15 mars
Cet appel à manifestation d’intérêt s’adresse aux associations loi 1901 qui répondent aux critères d’éligibilité suivants : « Exister depuis au minimum trois ans », « compter au moins 5 salariés et présenter un résultat positif sur les trois derniers exercices », « intervenant ou en passe d’intervenir dans au moins deux agglomérations » ou encore « être en capacité de développer le projet de manière internalisée, ou le cas échéant en accompagnant une ou des associations partenaires à le développer » . Les associations doivent également, pour être éligibles, « présenter un modèle économique indépendant à l'issue de la période de conventionnement » et « avoir un impact effectif et mesurable sur les quartiers prioritaires et leurs habitants ».
La clôture des candidatures est prévue le 15 mars prochain.
Pour rappel, afin de soutenir également les associations de proximité, le gouvernement a décidé de financer, dès cette année, 1 000 postes supplémentaires d’adultes-relais (médiateurs sociaux) et doubler le nombre de postes de coordonnateurs associatifs de 760 à 1520 (lire Maire info d’hier). « Un plan de soutien aux associations de petite taille est par ailleurs en cours de préparation pour le mois de mars », indique le ministère de la Cohésion des territoires.
A.W.

Consulter les modalités de candidature.
Édition du jeudi 21 février 2019 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France