Maire-info
Le quotidien d’information des élus locaux

Édition du mercredi 21 septembre 2022
Mobilit durable

Un nouveau plan vélo doté de 250 millions d'euros

La Première ministre a présenté hier le nouveau Plan vélo qui, comme le précédent, est en grande partie fléché vers les collectivités pour les aider à bâtir des aménagements cyclables. Le plan Savoir rouler à vélo va être généralisé à tous les enfants en primaire.

Par Franck Lemarc

«  Le vélo partout, le vélo pour tous. »  C’est le slogan du nouveau Plan vélo pour 2022-2027 présenté hier par Élisabeth Borne, accompagnée du ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, Christophe Béchu, et du ministre chargé des Transports, Clément Beaune. 

Bilan

La Première ministre s’est félicitée des résultats du premier Plan vélo qu’elle avait elle-même lancé, en tant que ministre des Transports, en 2018. Entre les mesures prévues dans ce plan, les mesures volontaristes de nombreuses collectivités et les évolutions profondes engendrées par l’épidémie – qui a remis en selle des centaines de milliers de Français inquiets de fréquenter les transports en commun –, l’usage du vélo a fortement augmenté ces dernières années. Si la part modale du vélo comparée aux autres moyens de transport reste modeste (autour de 4 %) et son usage très largement concentré dans les grandes villes, il n’en reste pas moins que la pente est ascendante : comme l’a indiqué la Première ministre hier, la bicyclette est actuellement « le moyen de transport le plus vendu en France ». Il s’est vendu, en 2021, davantage de vélos (2,7 millions) que de voitures (1,6 million). 

En guise de bilan du premier Plan vélo, la Première ministre a indiqué que « 14 000 km de pistes cyclables »  ont été réalisées ces quatre dernières années et que le linéaire d’infrastructures cyclables a augmenté de 40 % depuis 2017, passant de 54 400 km à 76 094 km en juin dernier. « La fréquentation des itinéraires vélos a augmenté de 33 % par rapport à 2019 », et près de 4 millions de vélos ont été inscrits dans le nouveau registre national d’immatriculation, afin de lutter contre le vol. 

Infrastructures

Il s’agit maintenant de « passer à la vitesse supérieure ». Le nouveau Plan vélo s’articule autour de plusieurs axes : un investissement « massif »  dans les infrastructures, un effort sur l’éducation avec « la généralisation »  de la démarche Savoir rouler à vélo, et la reconduction des aides à l’achat. 

Le gouvernement vise à développer l’usage du vélo pour les déplacements de moins de 5 km. Il compte pour cela sur le développement d’un « système »  global, comprenant l’apprentissage, le développement des infrastructures, la sécurisation et le développement des services. Pour piloter cette politique, un nouveau « Comité interministériel du vélo et des mobilités actives »  va voir le jour, qui se réunira tous les six mois pour « suivre l’avancée du plan ». 

Pour ce qui est des infrastructures, ce sont 250 millions d’euros qui seront budgétés en 2023 – dont 50 millions dédiés spécifiquement au stationnement. Ce fonds sera distribué sous forme d’appels à projets destinés aux collectivités, avec pour priorité la résorption des « discontinuités d’itinéraires »  (franchissements de routes, de voies de chemin de fer, etc.). Le gouvernement souhaite également que soient « pérennisées »  les pistes cyclables provisoires qui ont été mises en place pendant l’épidémie. 

Il va également cofinancer les réalisation d’emplacements de stationnement sécurisé, « au domicile, dans les lieux de destination du quotidien (bureaux, commerces, établissements scolaires) et à proximité des pôles d’échanges multimodaux (gares, tramways, métros, etc.) permettant de passer facilement du vélo aux autres modes de transport, notamment les transports collectifs ».  

Forfait mobilité durable

Le déploiement du forfait mobilité durable (FMD) va être « poursuivi », permettant aux employeurs de participer aux dépenses de leurs salariés en matière de vélo. Rappelons qu’au mois d’août, les plafonds du FMD ont été relevés, comme prévu dans la loi de finances rectificative : le plafond de prise en charge des dépenses par l’employeur est passé de 600 à 800 euros. Ce forfait est exonéré d’impôt sur le revenu et de cotisations sociales dans la limite de 700 euros par personne et par an, et 800 euros dans le cas de cumul du FMD et de la prise en charge par l'employeur de l'abonnement de transport en commun. 

La Première ministre a indiqué vouloir faire de l’État « un employeur exemplaire en matière de mesures en faveur du vélo ». Ce qui est loin d’être le cas, puisque le FMD, dans la fonction publique de l’État, est bien inférieur à ce qu’il est dans le privé, avec un plafond à 200 euros par an (tout comme dans la fonction publique territoriale). 

Savoir rouler à vélo

Le gouvernement veut, enfin, « donner la priorité à l’apprentissage », en généralisant le plan Savoir rouler à vélo. Objectif : « Inscrire le vélo comme savoir fondamental pour les élèves du primaire ». Le lancement de ce plan a bénéficié jusqu’à maintenant à 160 000 enfants. Le gouvernement a décidé de l’étendre à « l’intégralité d’une classe d’âge », c’est-à-dire 800 000 enfants chaque année. Reste à savoir les moyens qui seront donnés à ce plan, qui repose en grandes partie sur les collectivités, considérées par le gouvernement comme « des acteurs légitimes pour être à l’initiative des projets Savoir rouler à vélo ». Comme il est expliqué dans le Guide d’accompagnement du Savoir rouler à vélo publié en mars dernier par le ministère des Sports, ces projets peuvent être mis en œuvre par les communes sur les temps scolaires, périscolaires et extrascolaires. L’objectif de la généralisation de ce plan à toute une classe d’âge devrait, logiquement, s’accompagner de financements à la hauteur de l’enjeu. Outre les difficultés à trouver des intervenants, les communes pointent en effet celles liées au coût du dispositif.

Rappelons que les communes peuvent s’inscrire sur la plateforme generationvelo.fr/inscription/collectivites pour bénéficier d’aides financières. 

À signaler enfin que le gouvernement a publié hier un nouveau guide intitulé Stationnement des vélos dans les constructions, notamment à destination des collectivités. Maire info reviendra sur ce guide dans une prochaine édition.

Suivez Maire info sur Twitter : @Maireinfo2