Maire-info
Le quotidien d’information des élus locaux
Édition du mardi 4 septembre 2012
Transports

Vers des arbitrages sur les futures lignes à grande vitesse

Après la suspension du projet de Canal Seine-Nord, ce sont certaines lignes ferroviaires à grande vitesse qui pourraient être victimes des difficultés budgétaires de l’État. Le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, devrait incessamment mettre en place une commission dont le rôle sera d’arbitrer des choix difficiles en matière de futurs grands chantiers.
Cette commission devra, selon les termes du ministre en juillet dernier, « revisiter » le Schéma national des infrastructures de transport (SNIT). Ce plan particulièrement ambitieux, dessiné en 2010 à l’initiative de Jean-Louis Borloo, alors ministre de l’Environnement, fixait les grands chantiers de transports à mettre en uvre d’ici 2020 – notamment 15 nouveaux tronçons TGV. Initialement prévu pour un budget de 245 milliards d’euros, le SNIT verrait déjà sa facture s’envoler : la Cour des comptes craignait cet été que celle-ci ne dépasse les 260 milliards d’euros. Le gouvernement, par la voix du ministre délégué au Budget Jérôme Cahuzac notamment, a déjà prévenu en juillet que cette facture serait trop lourde et qu’il faudrait « élaguer dans les projets proposés ».
Au moment où la SNCF comme RFF – économies obligent – souhaitent mettre l’accent sur la modernisation des lignes existantes plutôt que sur la création de nouvelles, un certain nombre de grands chantiers sont donc directement menacés. En particulier, le TGV reliant Paris à Clermont-Ferrand (le « POCL », pour Paris-Orléans-Clermont-Lyon). De même, le prolongement de la ligne Tours-Bordeaux vers Toulouse et l’Espagne pourrait être remis en cause, ou la ligne – tant attendue par les usagers comme les élus – Paris-Normandie.
Côté transports urbains, aucune annonce du même type n’a été faite. Le Groupement des autorités responsables de transport (Gart) rappelle néanmoins qu’il a demandé au gouvernement le lancement d’un troisième appel à projets sur les transports collectifs en site propre, et que cette proposition a été retenue par le ministre des Transports en juin dernier. Le Gart dit aujourd’hui attendre « la date du lancement de ce troisième appel à projets et, plus encore, le montant de l'enveloppe budgétaire qui lui sera consacré ».

Suivez Maire info sur Twitter : @Maireinfo2