Maire-info
Le quotidien d’information des élus locaux
Édition du mercredi 9 décembre 2020
Télécommunications

Téléphonie mobile : l'Arcep publie les premières cartes de couverture fiables à 98 %

De 95 % à 98 % de fiabilité en moyenne. Annoncé au début de l'année par le futur ex-président de l'Arcep, Sébastien Soriano, le renforcement de la précision des cartes de couverture mobile doit répondre au décalage trop longtemps constaté par les élus entre les données théoriques et la réalité du terrain.

Précieux outils pour les équipes projets, en charge de déterminer quelles seront les zones à couvrir en priorité en 4G dans le cadre du dispositif de couverture ciblée prévu par le New Deal mobile (lire Maire info du 12 novembre), les premières cartes de couverture mobile fiables en moyenne à 98 % ont été publiées sur Monreseaumobile.fr, a annoncé, hier, l’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse.
« Jusqu’à présent, une carte était considérée comme fiable par l’Arcep si son taux de fiabilité était supérieur ou égal à 95 % »  (lire Maire info du 30 janvier). Dans les faits, l’exigence de 98 % « n’est pas encore parfaitement tenue », conclut l’Arcep dans une première enquête de terrain, qui se poursuivra jusqu’en mars 2021. Elle salue, toutefois, les « efforts manifestes »  des opérateurs, invités à « ajuster plus précisément encore leurs cartes de couverture ».

« Efforts manifestes »  des opérateurs

Les opérateurs, à l’origine des données cartographiées, « ont adapté les méthodes de production de leurs cartes en vue de respecter ce seuil, avec comme conséquence une couverture parfois rétractée par rapport à leurs précédentes publications. Naturellement, cette rétractation a aussi pu être compensée par de nouveaux déploiements », poursuit le régulateur. En internet mobile, en effet, « la qualité de service d’Orange continue de s’améliorer avec en particulier un débit moyen qui progresse de plus de 15 points, que ce soit en zones rurales, denses ou intermédiaires, assure le régulateur. Qu’il s’agisse du visionnage de vidéos ou de la navigation Web, Orange possède entre 3 et 5 points d’avance sur ses concurrents (selon les indicateurs), qui suivent en se tenant à 1 ou 2 points les uns des autres. » 
Avant cet épisode, l’Arcep avait déjà permis aux collectivités de contribuer à l’amélioration de la fiabilité des cartes avec la mise à disposition d’un kit du régulateur. « Destiné aux collectivités et à tous les acteurs qui souhaitent mener des mesures comparables à celles de l’Arcep, par exemple dans des zones mal couvertes, il va permettre aux collectivités d’objectiver le ressenti – d’absence de réseau mobile - avec une information plus détaillée et plus fine. Pour être clair, l’Arcep amène aux collectivités la règle et le compas », expliquait Sébastien Soriano dans une interview à Maire info, le 6 décembre 2018.

Un nouveau service universel « dans les prochains mois » 

Le président de l’Arcep, qui quittera ses fonctions en fin d’année, travaille sur un dernier dossier : la mise sur les rails du service universel. « La désignation d’Orange en tant qu’opérateur chargé du service universel de téléphonie fixe s’est achevée le 3 décembre, rappelait Alain Griset, ministre chargé des Petites et moyennes entreprises hier à l’Assemblée nationale. Un service universel, qui mobilisera cette fois tous les opérateurs, incluant l’accès au haut débit sera instauré dans les prochains mois, dans le cadre de la transposition du Code des communications électroniques européen (lire Maire info du 17 juillet) ». 
Celle-ci « crée un nouveau cadre pour le service universel, en le redéfinissant non seulement comme l’accès à la téléphonie fixe, mais également comme l’accès à l’internet en haut débit pour une liste minimale de services », confirmait, hier sur les rangs du palais Bourbon, la députée Célia de Lavergne (Drôme, La République en marche), qui se désolait, dans le même temps, « qu’à l’heure de la 5G et de la fibre, des personnes âgées restent plusieurs jours sans ligne fixe - par conséquent, sans téléassistance - seules, chez elles (et que) des maires attendent trois mois le transfert de la ligne, quand des particuliers attendent huit mois l’ouverture de la leur ». Orange a été mis en demeure à plusieurs reprises depuis 2018 pour non-respect de ses obligations.
« L’Arcep fixera prochainement des obligations de qualité de service, dans une décision dite d’analyse de marché qui est sur le point d’être adoptée, lui a répondu Alain Griset. Orange devra respecter des niveaux de qualité de service vis-à-vis des opérateurs clients pour la construction de nouvelles lignes et la réparation des pannes, et devra naturellement être au niveau attendu par les usagers et les élus locaux. L’autorité régulatrice imposera également à Orange de publier des indicateurs de qualité de service, concernant notamment les délais et les taux de conformité des prestations, ou encore le taux d’incidents mensuels apporté au parc de liaisons. » 
Interrogé également sur l’avenir des réseaux cuivre en octobre, Cédric O, secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, s’est opposé « à la fermeture du cuivre tant que l’on ne sera pas certain de fournir du 100 % Ftth partout » . C’est dans ce contexte que l'Arcep a attribué, début décembre, le statut de zone fibrée à deux territoires, première étape vers l'arrêt du cuivre dans les 23 communes de la Loire et les 51 communes de l’Aisne concernées.

Ludovic Galtier

Suivez Maire info sur Twitter : @Maireinfo2

S'ABONNER GRATUITEMENT NOUS ÉCRIRE
PARTAGER
IMPRIMER


Sur le même sujet

Des assouplissements pour les réseaux de télécommunications fixes et mobiles pendant l'état d'urgence sanitaire (26/03/2020)

New Deal Mobile : un « grand nombre » de sites éligibles en priorité à la 4G se situent « dans des zones déjà couvertes » (19/07/2019)

Très haut débit : le plan de financement réglé, le « 100 % fibre » face à des difficultés opérationnelles (22/10/2020)

Fibre : les ambitions sur le très haut débit en 2022 revues à la baisse par les industriels (26/06/2020)


Retrouver une édition

Sur le site de l'AMF
Accéder au site