Maire-info
Le quotidien d’information des élus locaux
Édition du jeudi 16 septembre 2021
Sécurité

Critiqué tous azimuts, le gouvernement tente de convaincre sur la sécurité

Au lendemain de la conclusion du Beauvau de la sécurité par Emmanuel Macron, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a fait le bilan des réformes dont il est chargé du suivi place Beauvau.

Par Ludovic Galtier

Publication du rapport sur « le continuum de sécurité », à l’origine de la loi sécurité globale, en 2018, « sécurité du quotidien »  et « politique migratoire »  affichées comme priorités en 2019, prémices du débat sur le séparatisme en 2020… À 200 jours de la présidentielle, l’agenda gouvernemental est, cette rentrée encore, dicté par les questions de sécurité bien que « le niveau de la délinquance »  ne soit relégué qu’en quatrième position des sujets qui préoccupent le plus les Français, selon une enquête d’Ipsos Sopra-Steria publiée le 7 septembre par Le Monde, derrière « l’épidémie de covid-19 », « la protection de l’environnement »  et « l’avenir du système social ». 

Le bilan d’Emmanuel Macron en la matière est sévèrement critiqué par les forces de gauche comme de droite de l’échiquier politique. Et les associations d'élus ont pu constater, de leur côté, que leurs propositions n’ont pas trouvé l’écho espéré au moment de la conclusion, ce mardi à Roubaix (Nord), du Beauvau de la sécurité (lire Maire info d'hier). 

L’exécutif souhaite toutefois démontrer, chiffres à l’appui, qu’il a agi pour « renforcer la sécurité du quotidien des Français ». « La présence des policiers et des gendarmes sur la voie publique, au plus près des citoyens, constitue une priorité du gouvernement, a répété le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, hier au moment de présenter les résultats de son ministère. Dans le cadre du « plan 10 000 »  de renforcement des forces de sécurité intérieure, 7 785 postes de policiers et gendarmes ont déjà été créés dont 1 133 ont été affectés dans les quartiers de reconquête républicaine. » 

« L’insécurité recule dans les transports » 

Les résultats sont là, défend encore Gérald Darmanin : « L’insécurité dans les transports recule de 9,90 % en matière d’atteintes aux personnes et de 19,93 % d’atteintes aux biens. »  Il est toutefois difficile de mesurer quelle a été l'influence du confinement, et de la baisse très importante de la fréquentation des transports, dans ce chiffre. Par ailleurs, ajoute le ministre de l’Intérieur, « le développement du continuum de sécurité avec les collectivités territoriales prend un nouvel essor grâce aux contrats de sécurité intégrée conclus entre l’État et les collectivités territoriales (5 contrats signés, 59 en cours de discussion) ». 

Deuxième des sept priorités sur lesquelles l’exécutif a souhaité communiquer, la lutte contre les stupéfiants enregistre de « bons résultats »  depuis le début de l’année 2021 avec notamment + 31,7 % de trafics démantelés sur les sept premiers mois de l’année. À ce sujet, on se souvient de la séquence de communication offerte par Emmanuel Macron le 19 avril 2021 dans le quartier des Hauts-de-Massane à Montpellier (Hérault), où un trafic venait d’être dissous. Un succès visiblement éphémère puisque, selon Le Figaro, qui est retourné sur place quelques semaines après la visite du chef de l’État, le point de vente s’est juste déplacé de quelques centaines de mètres. 

Gérald Darmanin préfère insister sur ses chiffres : « Entre le 1er septembre 2020 et le 15 septembre 2021, près de 100 000 amendes forfaitaires délictuelles (AFD) pour usage de stupéfiants ont été dressées par les forces de l’ordre »  et « 3 651 opérations [sur les points de vente, ndlr] ont été réalisées entre le 1er janvier et le 29 août 2021 au cours desquelles près de 6 000 trafiquants ont été interpellés et 4 tonnes de cannabis saisies ».

Séparatisme : les CLIR « pleinement opérationnelles dans chaque département » 

Quasiment un an après le discours d’Emmanuel Macron aux Mureaux (Yvelines), préfigurateur de la loi confortant les principes de la République du 24 août 2021, Gérald Darmanin a assuré que les cellules départementales de lutte contre l’islamisme et le repli communautaire (CLIR), réunies par les préfets, « sont pleinement opérationnelles dans chaque département, avec en bilan cumulé jusqu’au 31 août 2021 de 23 724 opérations de contrôles, donnant lieu à 662 fermetures d’établissements ou de structures, à des redressements à hauteur de 45 millions euros et à 392 signalements transmis aux procureurs de la République ».

Dans un autre registre, le gouvernement mise sur « le déploiement d’un nouveau radar urbain avant la fin de l’année 2021 »  ainsi que sur « une nouvelle expérimentation relative à la circulation interfiles des deux-roues motorisés »  pour « améliorer la sécurité routière ». 

Gérald Darmanin a conclu son point presse en promouvant la nouvelle carte nationale d’identité électronique (CNIe) « Après des résultats satisfaisants sur les trois départements pilotes (Oise, Seine-Maritime et La Réunion), le déploiement par vagues a débuté le 17 mai. La nouvelle CNIe est généralisée depuis le 28 juin sur l’ensemble du territoire national et depuis le 2 août dans les postes consulaires pour les Français de l’étranger. À ce jour, plus de 1 million de ces nouvelles CNI ont été produites et plus de 862 000 ont été remises ».

Suivez Maire info sur Twitter : @Maireinfo2