Maire-info
Le quotidien d’information des élus locaux

Édition du jeudi 9 novembre 2000
Population

Recensement de la population 1999 : des logements plus grands et plus confortables

En France métropolitaine, le nombre de résidences principales augmen­te plus vite que la population entre 1990 et 1999. Cette enseignement résulte de l’exploitation des fiches du recensement que vient de réaliser l’INSEE. En mars 1999, 28,7 millions de logements ont été recensés en métropole. L'augmentation est de 9,4 % par rapport à 1990. Parmi ces logements, 83 % sont des résidences principales, soit 23,8 millions. Le nombre de résidences principales augmente dans tous les départements, bien que certains d'entre eux perdent des habitants. Le département ayant l'accroissement le plus élevé est la 'Haute‑Garonne (23,2 %) devant l'Hérault et la Haute‑Savoie. Depuis 1990, 2,950 mil­lions de logements ont été construits soit 2,2 environ 325 000 par an, nettement moins 1962 1968 1975 1982 1990 1999 que dans les années quatre‑vingt où l'on dépassait les 400 000 par an. Dans le même temps, la taille des logements a continué à progresser et celle des ménages à diminuer. L'espace est devenu un élément confort. Le nombre moyen de personnes par logement continue à baisser. II est désormais de 2,4, après 2,6 en 1990 et 3,1 en 1962. Près d'un ménage sur trois se compose d'une de seule personne, soit 7,380 millions (12 % de la population). II n'y en avait qu'un sur cinq en 1962. La taille des ménages est plus importante en zone rurale (2,57) qu'en zone urbaine. Cette taille diminue lorsque celle de l'agglomération s'élève, jusqu'à 200 000 habitants. Au‑delà, et en particulier dans l'agglomération parisienne, elle est légèrement plus élevée. Au sein des agglomérations, la taille moyenne est plus faible dans les villes‑centre (2,22) que dans les ban­lieues. En particulier à Paris, les ménages ne comptent en moyenne que 1,87 personne. La part des propriétaires n'augmente plus, en particulier parce que les jeunes ménages sont plus souvent locataires que par le passé. Aujourd'hui 56 % des ménages habitent une maison. Pour les ménages de moins de 30 ans la proportion de ménages propriétaires continue à baisser : 10% en 1999 après 15 % en 1990. La baisse touche maintenant les moins de 40 ans.
S'ABONNER GRATUITEMENT NOUS ÉCRIRE
PARTAGER
IMPRIMER
Retrouver une édition

Sur le site de l'AMF
Accéder au site