Maire-info
Le quotidien d’information des élus locaux
Édition du lundi 2 janvier 2017
Population

La population légale française augmente de 0,5 %

Au 1er janvier 2014, la France (hors Mayotte) comptait 65 906 986 habitants, selon les chiffres définitifs de l’Insee publiée samedi au Journal officiel. Elle a connu une hausse de 342 230 habitants par rapport à l’année précédente, soit une augmentation de 0,5 %.
Quasiment toutes les grandes régions actuelles ont vu leur population augmenter au cours de l'année 2013, qui sert de référence à l'Insee pour établir les chiffres de la population légale en 2017 pour le recensement. A l’exception de la Bourgogne-Franche-Comté, qui a perdu 753 habitants, toutes les régions en gagnent. La Corse a ainsi connu la plus forte hausse (+ 1,3 %, + 4 100 habitants) devant l’Occitanie (+ 0,8 %, + 44 600 habitants), les Pays-de-Loire (+ 0,8 %, + 29 100 habitants) et l’Auvergne Rhône-Alpes (+ 0,8 %, + 60 100 habitants).
L'Ile-de-France reste, de loin, la région la plus peuplée, avec 12,2 millions d'habitants (+ 0,5 %, + 63 200 habitants), devant l'Auvergne-Rhône-Alpes, qui en compte 8 millions, et les Hauts-de-France, avec 6,1 millions d'habitants (+ 0,2 %, + 12 800 habitants).
Dans les départements et régions d'outre-mer, la population augmente fortement en Guyane (+ 3,4 %, + 8 300 habitants), mais baisse légèrement en Guadeloupe (- 0,6 %, - 2 300 habitants) et en Martinique (- 0,4 %, - 1 600 habitants).
Par ailleurs, l’Insee relève que la prédominance démographique des plus grandes communes s’atténue. De 2009 à 2014, la population de nombreuses grandes communes, y compris Paris, a augmenté moins vite que la moyenne nationale, observe l’Insee. « Ainsi, la population des cent communes les plus peuplées en 2014 n’a crû que de 0,3 % par an. En revanche, les plus petites communes bénéficient majoritairement d’une croissance démographique supérieure à la tendance nationale », selon l’Institut. La croissance démographique des plus grandes communes reste donc, dans l’ensemble, inférieure à celle des communes moins peuplées, malgré des dynamiques contrastées.
« La part de la population vivant dans les cent communes françaises les plus peuplées continue de diminuer, à un rythme cependant moins soutenu qu'au cours des décennies passées », note l’Insee qui indique que ces tendances se retrouvent dans toutes les régions, « même si la part de la population concentrée dans les plus grandes communes est assez variable ».

Consulter la population légale de chaque commune.
Consulter l’étude sur l’atténuation de la prédominance démographique des plus grandes communes.

S'ABONNER GRATUITEMENT NOUS ÉCRIRE
PARTAGER
IMPRIMER
Retrouver une édition

Sur le site de l'AMF
Accéder au site