Édition du mardi 21 octobre 2014


Imprimer Imprimer

Crèches : le gouvernement promet une aide exceptionnelle aux communes

La ministre des Affaires sociales demande à la CNAF d'augmenter l'aide à l'investissement pour la création de places en crèche. Cette demande intervient quelques jours après l'avis du Haut conseil à la famille (HCF) qui émettait cette recommandation pour relancer la création de ces places (lire Maire info du 13 octobre). Le HCF suggérait pour cela « d'augmenter la subvention de la CNAF de 25% pour la porter de 8 800 à 11 000 euros par place et renforcer le montant de l’aide du plan de rénovation ».
Le bilan 2013 montre en effet que seule la moitié des objectifs a été atteint. Entre autres explications, le Haut conseil de la famille avance « la situation financière et l’accès au crédit difficiles pour les collectivités locales ».
Si le ministère des Affaires sociales communique sur sa décision « d’accompagner davantage encore l’effort de construction de nouvelles places en crèches », l'application de cette décision reste suspendue à sa confirmation par le conseil d'administration de la CNAF, dont le prochain est prévu mardi 4 novembre. Se posera alors la question de l'équilibre financier de cette aide exceptionnelle, si elle devait se faire au détriment d'autres. Sachant, malgré tout, que la CNAF a, l'an passé, consommé moins de crédits que prévu.
Parallèlement, le gouvernement prend la main en créant un groupe de travail avec l'Association des maires de France et la CNAF pour mener « un travail de simplification, par l’allégement des normes qui encadrent la construction de places de crèches ». L'AMF, de son côté, ne cesse de réclamer une remise à plat des normes de construction et de fonctionnement des crèches, qu'elle juge à l'origine de l'envolée des coûts.
Le coût d'investissement (création d'une place en crèche) a en effet fortement augmenté en dix ans, tout comme le coût de fonctionnement. Or, à défaut d'étude précise, il est difficile de comprendre ce qui en est la cause, et donc d'empêcher ces coûts continuent de grimper. La CNAF a lancé depuis quelques semaines une étude sur ce sujet auprès de ses CAF. Les travaux du groupe de travail devront permettre d'obtenir cette expertise très attendue par les acteurs de terrain, comme le demandait avec insistance le Haut conseil de la famille.
E.S.
Édition du mardi 21 octobre 2014 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France