Édition du Vendredi 2 juillet 2010


Imprimer Imprimer

Un rapport sénatorial s'adresse «aux élus des plus de 30.000 communes ou groupements de communes de France qui n'ont pas la capacité d'organiser leurs propres services d'ingénierie»

Le rapport d’Yves Daudigny (sénateur de l’Aisne) sur l’ingénierie publique, adopté le 22 juin 2010 par la Délégation sénatoriale aux collectivités territoriales et à la décentralisation, présidée par Alain Lambert (sénateur de l’Orne), rappelle que «les services de l’État ne feront plus d’ingénierie publique dans le secteur concurrentiel au profit des collectivités territoriales à partir du 1er janvier 2012. Ce désengagement de l’État est d’ores et déjà perceptible». Le rapporteur a dédié ce document «aux élus des plus de 30.000 communes ou groupements de communes de France qui n'ont pas la capacité d'organiser leurs propres services d'ingénierie». Publié à l’issue d’un large débat au sein de la délégation, le rapport tente de répondre à plusieurs questions: «Quelles sont les raisons qui ont amené un tel bouleversement dans un pays qui s’enorgueillit d’un niveau d’infrastructures locales et nationales exceptionnel? Comment les collectivités territoriales, et plus particulièrement les petites communes, vont-elles pouvoir faire face à cette nouvelle situation? L’ingénierie privée est-elle en mesure de proposer un modèle économique viable en substitution?» Il propose «cinq pistes de solution visant à garantir: «- l’information des personnels des services extérieurs de l’État concernés et des collectivités territoriales sur les missions exercées par les nouvelles directions départementales des territoires dans le domaine de l’ingénierie publique; «- la pérennité de l’assistance technique de l’État pour des raisons de solidarité et d’aménagement du territoire (ATESAT), en autorisant l’expérimentation de la décentralisation de cette mission au sein des conseils généraux volontaires; «- le développement d’une ingénierie publique territoriale au travers d’agences techniques départementales; «- l’ouverture du réseau scientifique et technique aux collectivités territoriales; «- et, enfin, la bonne utilisation des marchés publics». Le rapport de la délégation est disponible à l’adresse ci-dessous.
Édition du Vendredi 2 juillet 2010 image
Journal Officiel

Journal Officiel du Vendredi 2 juillet 2010

Lois et décrets
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de janvier


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr