Maire-info
Le quotidien d’information des élus locaux
Édition du vendredi 18 juin 2021
Numérique

La délégation au numérique attribuée dans 95 des 100 plus grandes communes de France

L'Observatoire Data Publica s'est intéressé à l'action des élus chargés du numérique dans les 100 plus grands EPCI et les 100 plus grandes villes de France.

Par Ludovic Galtier

« Le sujet est devenu, à tout le moins en termes d’affichage, une préoccupation majeure puisque la quasi-totalité des communes parmi les 100 plus grandes de France ont un ou une élu(e) chargé(e) du numérique et de la gestion des données ». C’est l’une des conclusions intéressantes d’une étude menée par l’Observatoire Data Publica qui s’interroge sur la place accordée au numérique dans les délégations des élus des 100 plus grands EPCI et des 100 plus grandes villes de France. 
Avec la crise, « des difficultés importantes ont surgi, ou plus exactement se sont révélées à grande échelle. Les décideurs publics mais aussi les acteurs économiques mesurent l’importance de nouvelles fractures numériques. Le numérique et ses usages, comme l’exploitation des données, échappent (enfin !) aux cercles des seuls experts pour devenir de vrais sujets de société », écrit l’Observatoire. 
Seules cinq des 100 plus grandes villes de France « n’affichent aucune délégation sur ces sujets, mais dans ce cas la thématique est portée par un élu à l’échelle intercommunale ». 86 des 100 plus grands EPCI de France ont d’ailleurs confié à un élu une délégation intégrant les enjeux numériques.

56 % sont des adjoints au maire

Dans ces communes et EPCI, le numérique (attribué dans l’écrasante majorité des cas à un homme) est, au même titre que les finances, le sport ou la culture, une politique publique à part entière et progresse dans l’organigramme du conseil municipal. « Parmi les 95 communes ayant confié une délégation sur ces enjeux à un élu, le mandat a été confié pour 56 % à des adjoints au maire, 7 % à des conseillers délégués et 37 % à de simples conseillers ». Dans les 86 EPCI concernés, trois sur quatre (76 %) ont confié la délégation à des vice-présidents. 
Bien sûr, l’intitulé de la délégation varie suivant les territoires. La majorité choisit d’être généraliste : dans 70 % des cas, l’élu est simplement chargé du « numérique ». D’autres innovent avec de nouveaux intitulés tels que « smart city », « territoire intelligent »  ou « ville connectée », « gestion des données »  et « open data »  mais aussi « intelligence artificielle »  (que l’on retrouve dans la délégation de 3 élus). 
Signe, enfin, que le sujet des usages s’impose de plus en plus, « de nombreux élus au numérique ont aussi en charge l’inclusion numérique ou la lutte contre les fractures numériques. Beaucoup d’élus sont en charge de l’aménagement numérique mais seuls deux élus ont encore en charge le « Haut débit », un intitulé très usité lors du mandat précédent ».

Suivez Maire info sur Twitter : @Maireinfo2