Édition du lundi 18 septembre 2006


    Imprimer Imprimer

Les dépenses sociales, premières dépenses publiques en 2005

Les dépenses sociales ont représenté plus de la moitié (55,8%) des dépenses publiques en 2005, atteignant 513,3 milliards d'euros, selon une étude publiée par l'INSEE. «En 2005, plus de la moitié des dépenses (soit 55,8%) des administrations publiques (Etat, collectivités, administrations de sécurité sociale) sont consacrées à la couverture des risques sociaux», indique cette étude. Elles représentaient ainsi 513,3 milliards d’euros, sur un total de dépenses de 919,7 milliards d’euros. Le «premier poste de dépenses (42,2%, soit 387,7 milliards d’euros) est consacré à la protection sociale: risques retraite, chômage, famille, exclusion, handicap, dépendance», explique-t-elle. Ces dépenses dont composées en très grande majorité (85,8%) de prestations versées en premier lieu par les administrations de sécurité sociale (78,3%) mais aussi par l'Etat (13,1%), tandis que les collectivités locales et quelques organismes divers d'administration centrale se partagent la part restante (un peu plus de 4% chacun). Le deuxième est le poste «santé» (remboursements de sécurité sociale, dépenses des hôpitaux publics), qui représente 125,6 milliards d’euros. Troisième poste de dépenses: les services publics généraux (123,6 milliards, soit 13,4% du total des dépenses), qui correspondent au fonctionnement des organes exécutifs et législatifs, au calcul et la collecte de l'impôt et la conduite de la politique extérieure de la Nation. L'enseignement vient en quatrième position avec une dépense de 105,6 milliards d’euros (11,5% des dépenses). Suivent ensuite les dépenses d'affaires économiques (49,7 milliards d’euros, soit 5,4%), de défense (32,9 milliards d’euros, soit 3,6%), de logement et équipement collectifs (31,3 milliards d’euros, soit 3,4%), de loisirs, culture et culte (25,5 milliards d’euros, soit 2,8%), d'ordre et de sécurité publics (23,8 milliards d’euros, soit 2,6%) et de protection de l'environnement (14 milliards d’euros, soit 1,5%). En 1995, les dépenses publiques représentaient 650,7 milliards d’euros, soit 54,5% du PIB. En 2005, avec 919,7 milliards d’euros, elles pesaient pour 53,8% du PIB, contre 53,4% en 2003, ce qui plaçait la France au quatrième rang, après la Suède (58,2%), le Danemark (54,9%) et la République tchèque (53,5%) pour la place des dépenses publiques dans le PIB. La structure des dépenses «a relativement peu évolué en dix ans», selon l'INSEE, qui note que le seul fait «notable» est que les dépenses sociales ont été «croissantes». Elles sont en effet passées de 52,7% des dépenses totales en 1995 à 55,8% en 2005. Partout dans l'Union européenne, «le poids des dépenses publiques sociales (santé et protection sociale) est prépondérant», note l'INSEE, selon laquelle la structure des dépenses françaises est «très proche de celle de l'UE à 15 et à 25».c=http://www.bnrc
Édition du lundi 18 septembre 2006 image
Journal Officiel

Journal Officiel du

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France