Édition du Wednesday 22 mars 2006


Imprimer Imprimer

Prise en compte de l'accroissement de la population pour la DGF: la procédure des recensements complémentaires ne sera plus en vigueur au-delà de 2007

Serait-il possible d'aménager la réglementation qui oblige, pour la hausse de la DGF des communes à l'occasion d'un recensement complémentaire, à ne prendre en compte que les logements neufs supplémentaires? Ces communes doivent en effet justifier d'un accroissement de 15% de leur population et de la création d'au moins 25 logements neufs supplémentaires. Un sénateur, qui estime qu’en zone rurale, cette réglementation apparaît trop contraignante, a interrogé le ministre de l’Intérieur, en proposant de substituer pour ce critère les logements réhabilités aux logements neufs. La réponse (1) est négative, mais uniquement parce que le dispositif est «amené à disparaître à court terme». «Il ne paraît pas opportun, répond le ministre, de modifier le champ d'application actuel des recensements complémentaires, qui est celui des programmes de construction de logements neufs en engageant une révision d'un dispositif amené à disparaître à court terme.» Les chiffres de population pris en compte pour le calcul des dotations de l'Etat sont les chiffres de population authentifiés par arrêté à l'issue du recensement général de population, rectifiés le cas échéant à la suite des opérations de recensement complémentaires. Ceux-ci permettent de tenir compte sous certaines conditions des évolutions résultant de la construction neuve mais ces conditions sont jugées souvent trop contraignantes pour prendre en compte toutes les évolutions de la population, quelles qu'en soient les causes et le niveau. Aussi la loi n° 2002-276 relative à la démocratie de proximité prévoit que: «Pour établir les chiffres de la population, l'Institut national de la statistique et des études économiques utilise les informations collectées dans chaque commune au moyen d'enquêtes de recensement exhaustives ou par sondage, les données démographiques non nominatives issues des fichiers administratifs, notamment sociaux et fiscaux, que l'institut est habilité à collecter à des fins exclusivement statistiques, ainsi que les résultats de toutes autres enquêtes statistiques.» Au terme de la rénovation, le nouveau dispositif permet qu'«un décret authentifie chaque année les chiffres des populations de métropole, des départements d'outre-mer et de Saint-Pierre-et-Miquelon, des circonscriptions administratives et des collectivités territoriales». Toutes les variations de population pourront ainsi être prises en compte à un rythme annuel. Cette option, pour assurer l'égalité de traitement des communes, nécessite qu'un premier cycle de cinq ans d'enquêtes de recensement ait pu se dérouler. Le premier décret sera donc publié avant la fin de l'année 2008 pour prendre effet le 1er janvier 2009. Il ressort que la procédure des recensements complémentaires, dans les conditions contraignantes actuelles, ne sera plus en vigueur au-delà de 2007. (1) Question écrite n° 21334, réponse publiée dans le JO Sénat du 16/03/2006c=http://www.updatead.co
Édition du Wednesday 22 mars 2006 image
Journal Officiel

Journal Officiel du

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de janvier


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr