Édition du lundi 7 mars 2011


Imprimer Imprimer

Avenir politique de cohésion: suite aux réponses des autorités françaises aux questions de la Commission européenne, les élus locaux français font part de leurs inquiétudes

Dans un communiqué, les associations membres de la Maison européenne des pouvoirs locaux français (1) indiquent qu’elles ont «pris connaissance avec inquiétude de la réponse des autorités françaises aux propositions de la Commission européenne présentées dans le 5ème Rapport sur la Cohésion économique sociale et territoriale». La contribution française mentionne, en effet, explicitement que la baisse de la part du budget européen consacrée à la politique de cohésion est un «objectif prioritaire» pour le gouvernement français (voir la page 18 des réponses en lien ci-dessous). Dans ce contexte, les présidents des associations membres de la MEPLF viennent d’adresser «un courrier à Bruno Le Maire, ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité et de l’Aménagement du territoire dans lequel elles lui font part de leur inquiétude concernant cette position et lui demandent l’ouverture d’une véritable concertation sur les principales questions abordées dans ce document». Les associations membres de la MEPLF s’interrogent sur cette prise de position «qui est susceptible de remettre en cause une politique qui a prouvé sa valeur ajoutée dans l’accompagnement et le développement économique et social des territoires au cours des vingt dernières années». Les présidents des associations indiquent qu’ils «comprennent d’autant moins que le communiqué officiel du Conseil des ministres du 16 février 2011 soulignait bien, au contraire, "l’importance pour la France, pour les collectivités territoriales et ses territoires notamment pour l’outre-mer, de la politique de cohésion"». Ils ajoutent que «leur interrogation est d’autant plus vive que les négociations sur le futur cadre financier ne démarreront véritablement qu’en juin prochain avec la présentation des propositions en la matière par la Commission». (1) L’Association des maires de France, l’Assemblée des départements de France, l’Association des maires des grandes villes de France, la Fédération des maires des villes moyennes et l’Association des petites villes de France. - Pour télécharger les réponses des autorités françaises aux questions de la Commission européenne, utiliser le premier lien ci-dessous (PDF, 1,5 Mo). - Pour accéder au communiquer de presse de la MEPLF, utiliser le second lien ci-dessous.
Édition du lundi 7 mars 2011 image
Journal Officiel

Journal Officiel du

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France