Édition du Jeudi 20 décembre 2018


Imprimer Imprimer

Les CCAS entrent à leur tour dans la consultation

Les centres communaux (ou intercommunaux) d’action sociale (CCAS et CIAS) sont appelés à apporter leur contribution au débat national annoncé par le président de la République. L’Union nationale des CCAS (Unccas) leur propose « d’organiser au cours des trois prochains mois une consultation sur leur territoire (commune ou intercommunalité) ». Pour la forme, cette consultation locale pourrait avoir lieu « dans le cadre d’un conseil d’administration exceptionnel ou d’un conseil d’administration élargi ». C’est du moins ce qui leur est suggéré sachant que les CA des CCAS sont des instances où siègent, à parité, élus locaux et représentants associatifs ou acteurs locaux de la solidarité.
L’Unccas envisage de transmettre, dans trois mois, leurs propositions au gouvernement, « en réalisant une synthèse destinée à dégager les axes de consensus portés par les CCAS/CIAS et les points en débat ».
Reprenant les 4 thématiques du débat national, une vaste série de questions leur sont soumises, autour du logement (Comment mieux accompagner les Français dans leur vie quotidienne pour se déplacer, se chauffer, isoler leur logement ?), de la précarité énergétique (Pour ne pas opposer transition écologique et préoccupations quotidiennes, quelles marges de manœuvre et quel rôle peuvent jouer les collectivités locales ?) ou encore de la justice fiscale (Pour dépasser le paradoxe de plus de services publics vs moins de prélèvements obligatoires ou de taxes, comment donner l’assurance d’une juste utilisation des ressources publiques, notamment au plan local ?) et la justice sociale (En quoi le projet social communal peut-il rassembler, fédérer et répondre aux aspirations individuelles et collectives d’un mieux vivre ensemble ?).
Les CCAS vont recevoir à partir de cette semaine un questionnaire. Dans trois mois, la synthèse sera faite au niveau national par les instances de l’Unccas qui précise bien que « cette opération n’a aucun caractère obligatoire ». « Mais nous ne doutons pas que de nombreux adhérents s’associeront à la démarche car, au cœur des territoires, ils n’ont pas manqué, ces dernières semaines, d’être interpellés par les demandes de changement en profondeur qui s’expriment dans la société » précise le délégué général, Benoît Calmels.
E.S.
Édition du Jeudi 20 décembre 2018 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de janvier


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr