Édition du Wednesday 17 janvier 2018


Imprimer Imprimer

Les Français majoritairement favorables au non-cumul des mandats

60 % des Français estiment que la loi sur le non-cumul des mandats a eu un impact positif sur le travail des députés alors que 68 % d’entre eux souhaiteraient même « aller plus loin » en interdisant tout cumul des mandats. C’est ce qui ressort de l’enquête menée par l’institut Viavoice et la Fondation Jean-Jaurès pour sonder les Français après le renouvellement politique d’ampleur survenu en 2017. Selon cette seconde édition de l’Observatoire de la démocratie, les Français souhaiteraient même une plus grande rupture sur cette question des mandats électoraux, 70 % des personnes interrogées se prononçant ainsi pour leur limitation dans le temps.
Les Français se montrent également favorables à l’idée du gouvernement de diminuer le nombre de parlementaires. Ils sont 79 % au total à le souhaiter (52 % très favorables, 27 % plutôt favorables). La très grande majorité des personnes interrogées y voient là surtout une façon de faire des économies budgétaires (76 %) contre 50 % seulement qui estiment que cela conduirait à « améliorer le travail parlementaire ».
Autre enseignement de ce sondage : plus d’un Français sur deux (54 %) estime que la démocratie française « fonctionne bien », un pourcentage en forte progression (+18 points) par rapport à 2016. 43 % des personnes interrogées restent cependant d'un avis contraire. Les personnes issues des catégories aisées (CSP+) considèrent majoritairement (58 %, +11) que la démocratie fonctionne bien, contrairement aux catégories populaires (45 %) où ce sentiment est toutefois en forte hausse (+19).
L'idée que le fonctionnement de la démocratie s'améliore n'empêche pas près des deux-tiers des Français interrogés (63 %) de penser qu'elle « pourrait être vraiment remise en cause dans les années à venir », contre 33 % d'un avis contraire.
Huit mois après l'élection d'Emmanuel Macron, 60 % des Français considèrent que « le clivage droite-gauche doit être dépassé car il n'est plus pertinent ». Pour 75 % des personnes interrogées, faire travailler ensemble des élus de gauche et de droite « permet de prendre de meilleures décisions pour la France ». Pour 44 % toutefois, les idées de gauche et de droite « signifient encore quelque chose sur le plan politique », contre 50% d'un avis contraire.
Par ailleurs, si l'action et la manière de gouverner d'Emmanuel Macron et de la majorité constituent « une rupture » par rapport aux précédents quinquennats pour près d'un Français sur deux (48 %), elles se situent « plutôt dans la continuité » pour 36 % d'entre eux.
A noter enfin que l’idée d’un regroupement des élections afin de limiter l’abstention fait son chemin, 54 % des Français s’y montrant favorables (+ 5 points par rapport à 2016).
C.N.
Consulter les résultats complets.
Édition du Wednesday 17 janvier 2018 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de janvier


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr