Édition du mardi 15 décembre 2015


Imprimer Imprimer

Pas d'emplois créés au troisième trimestre selon l'Insee

Alors que Manuel Valls a annoncé, hier, vouloir reprendre en main le dossier du chômage et réunir régulièrement une conférence des présidents de région pour travailler sur le sujet (lire article ci-dessus), l’économie française reste atone et n'a pas créé d’emplois au troisième trimestre contrairement à ce qui était attendu. Selon les données publiées, il y a quelques jours, par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), celle-ci a arrêté de créer des emplois dans les secteurs marchands non agricoles (- 900 emplois, soit 0,0 %) contrairement au deuxième trimestre qui avait connu une petite embellie (+ 28 400 emplois, soit 0,2 %). Hors intérim, l’emploi diminue légèrement (- 17 300 emplois, soit - 0,1 % après + 8 300 emplois au deuxième trimestre). Sur un an, ce sont 37 600 emplois qui ont toutefois été créés dans les secteurs principalement marchands.
L’emploi dans l’industrie continue notamment de reculer (- 14 600 emplois, soit -0,5 %). Il baisse de nouveau dans la construction sur « un rythme similaire à celui du trimestre précédent (-10 200 emplois, soit - 0,8 %) », note l’institut. Sur un an, ce sont ainsi 41 400 emplois qui ont été supprimés dans l’industrie (soit - 1,3 %) et 45 200 dans la construction (soit - 3,3 %). Ces chiffres ne sont en rien une surprise puisque la Fédération nationale des travaux publics (FNTP) dévoilait, il y a un mois, des résultats extrêmement alarmants sur l’activité du secteur avec une chute de 8 % en 2015. « Un record historique depuis 30 ans », affirmait la FNTP qui mettait en cause, une fois encore, la baisse des dotations et l'impact sur le secteur de la diminution des investissements du bloc communal. Une situation qui alarme également l'AMF.
Reste que la balance de l'emploi s’équilibre grâce aux hausses d’emplois intérimaires (+ 16 400 emplois, + 3,0 % après 20 100 emplois au deuxième trimestre) et dans les services. Ces derniers ralentissent toutefois avec presque trois fois moins de création que le trimestre précédent (+ 7 600 emplois, soit 0,1 % après + 27 800 emplois). Au total, le rythme des créations d’emploi dans le secteur tertiaire marchand ralentit (+ 23 900 emplois, soit 0,2 %, après + 47 900 emplois au deuxième trimestre, soit + 0,4 %). Sur un an, l’intérim a fortement augmenté (+ 49 200 emplois, soit + 9,5 %) et le secteur tertiaire marchand dans son ensemble a créé 124 200 emplois (soit + 1,1 %).
« Ce n'est pas suffisant », a reconnu la ministre du Travail Myriam El Khomri lors des questions au gouvernement au Sénat. Face à l'opposition, elle a brandi les « mesures sur les particuliers employeurs », « le prêt à taux zéro en direction du bâtiment » et « les formations prioritaires sur les emplois non pourvus », des mesures susceptibles de créer des emplois, selon elle. « Bien évidemment, il faut continuer à aller plus vite et plus loin », a-t-elle conclu.
Édition du mardi 15 décembre 2015 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France