Édition du jeudi 15 octobre 2015


Imprimer Imprimer

Cinq territoires en grève du chômage ce matin

« Je suis en grève, non, on n'a pas tout essayé contre le chômage de longue durée ». Tel est le slogan relayé depuis ce matin pour « cette première journée de la grève du chômage ». Faire la grève, pour les chômeurs de longue durée, c'est se mettre à travailler, explique l'association ATD Quart Monde, qui orchestre cette action médiatique et symbolique. Le but : braquer de nouveau l'attention sur le projet « Territoires zéro chômeur longue durée » qu'elle porte depuis des années (lire Maire info du 28 juillet) et dans lequel plusieurs collectivités sont aujourd'hui parties prenantes.
C'est d'ailleurs dans ces territoires que, depuis ce matin, « autour de piquets de grève conviviaux, les chômeurs et les personnes qui les soutiennent effectuent des travaux utiles qui ne sont pas réalisés actuellement », explique l'association.
En Ille-et-Vilaine, à Pipriac et Saint-Ganton, ils devaient assurer la traversée sécurisée des élèves, puis participer au terrassement du site du village néolithique, à la création d'un jardin partagé entre la maison de retraite et le foyer de personnes handicapées, à l'aménagement du patio de la maison de retraite, à la collecte de recyclable ou encore à des animations culturelles.
Dans le Pays de Colombey et du Sud Toulois (en Meurthe-et-Moselle), un « petit déjeuner d'affaires » devait présenter le projet et une « Halle des compétences » valoriser les compétences et les besoins identifiés sur ce territoire ces derniers mois.
Les communes du Grand Mauléon (Deux-Sèvres) commençaient par une tournée de ramassage des recyclables avant des ateliers de lecture, d'initiation à l'informatique et de création d'un circuit touristique.
Enfin, dans la Nièvre, à Prémery, dans la communauté de communes Entre Nièvres et Forêts, les premiers travaux de réhabilitation de la future entreprise conventionnée (ancienne friche industrielle) devaient être lancés.
Ces mêmes territoires s'étaient réunis il y a un peu moins d’un mois à l'Assemblée nationale pour présenter l'avancée de leur projet. Cela a commencé par la rencontre avec les chômeurs de longue durée de chacun de ces territoires, pour cerner leurs envies et savoir-faire. Ensuite, les acteurs locaux ont réfléchi aux besoins non couverts sur leur territoire. Puis ils ont cherché à faire coïncider les besoins des uns avec les envies des autres. L'objectif ultime étant de solvabiliser ces emplois nouveaux grâce à l'activation des dépenses aujourd'hui destinées à compenser l'absence d'emploi.
Pour cela, manque l'essentiel : la possibilité légale d'expérimenter l'idée. C'est l'objet de la proposition de loi d’expérimentation pour des territoires zéro chômage de longue durée, déposée par Laurent Grandguillaume, député de la Côte-d’Or. Son examen a été inscrit à l'ordre du jour de l’Assemblée Nationale le 23 novembre prochain.
E.S.

Télécharger la proposition de loi.
Édition du jeudi 15 octobre 2015 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France