Édition du mardi 31 mars 2020


    Imprimer Imprimer

Un site et un numéro de téléphone pour aider les Français mal à l'aise avec le numérique à réaliser leurs démarches en ligne

 

Tous les rapports sur le sujet en conviennent depuis maintenant plusieurs années : alors que la dématérialisation des services publics est en marche (100 % des démarches administratives pourront être réalisées en ligne en 2022), 13 millions de personnes, soit 17 % de la population selon une étude d’octobre 2019 de l’Insee, sont en difficulté avec les outils numériques en France (lire Maire info du 26 février 2019). 
Pour ne pas amplifier - un peu plus encore - leur isolement dans cette période de crise sanitaire et de confinement, Cédric O, secrétaire d’État au Numérique, a annoncé, dimanche sur France Inter, le lancement d’un site internet, solidarite-numerique.fr, et l’ouverture d’une ligne téléphonique, 01 70 772 372, pour les « accompagner dans leurs démarches » administratives. « En à peine quelques heures », selon Cédric O, le site internet a recensé « 41 000 visites » et « 2 400 appels téléphoniques » ont été enregistrés par les 1 200 médiateurs numériques de La MedNum mobilisés. Ce numéro de téléphone non surtaxé est joignable du lundi au vendredi de 9h à 18h.

Attestations de déplacement, France Connect, Pôle Emploi…
Se connecter à solidarite-numerique.fr, c’est avoir accès à une cinquantaine de ressources pédagogiques ou des tutoriels afin de s’initier aux outils informatiques (accéder à sa boîte mail, envoyer une pièce jointe dans un mail, sécuriser son activité en ligne…) ou réaliser « les démarches de base ». 
À chaque démarche sa fiche explicative. L’une d’elles permet, par exemple, aux « personnes en difficulté avec l’écrit » d’avoir accès - via un site partenaire (parlera.fr) - à des attestations dérogatoires de déplacement (ADD) conçues spécialement pour elles (version « facile à lire et à comprendre » avec des pictogrammes). Malgré la mention du terme « handicap » sur l’attestation, cette version simplifiée, traduite en 20 langues pour les personnes relevant du « Français langue étrangère (FLE) », « s’adresse à toute personne ayant des difficultés à maitriser la langue française, ou étant en situation d’illettrisme ». Elle est donc tout à fait recevable en cas de contrôle de police ou de gendarmerie. L’ADD, dans sa forme dite « classique », est également téléchargeable.
Dans un tout autre domaine, un tutoriel vidéo a été construit pour aider l’usager à créer puis à accéder à un compte France Connect. Un compte à partir duquel il est possible d’accéder à plusieurs services publics et, par conséquent, de réaliser une multitude de démarches (demande de carte nationale d’identité, changement d’adresse en ligne, paiement des impôts…) « avec un identifiant et un mot de passe unique ». 
D’autres tutoriels encore ont été créés pour « déclarer en ligne ses ressources à la Caisse d’allocations familiales », « faire une simulation d’aide au logement » ou « actualiser sa situation sur le site de Pôle Emploi ». À ce sujet, Muriel Pénicaud, ministre du Travail, a annoncé, le 19 mars, que les demandeurs d’emploi (intérimaires et saisonniers compris), en fin de droits en mars 2020, percevront bien leur allocation d’aide au retour à l’emploi ou leur allocation de solidarité spécifique en avril. La réforme de l'assurance chômage, qui devait entrer en vigueur demain, a, quant à elle, été repoussée au 1er septembre.

Former avec les « pass numériques »… 
Cette volonté de formation de certains publics éloignés du numérique s'inscrit dans la lignée du déploiement en France de « pass numériques » (un million ont été déployés en 2019 pour 200 000 personnes accompagnées). « Ce dispositif, qui se matérialise par des carnets de plusieurs chèques, donne aux bénéficiaires le droit d’accéder - dans des lieux préalablement qualifiés - à des services d’accompagnement numérique, avec une prise en charge totale ou partielle par un tiers-payeur [les collectivités sont un des principaux financeurs, ndlr]. En pratique, les personnes reçoivent un pass numérique auprès d’une structure locale (guichet de service public, associations, travailleurs sociaux, etc.) et peuvent ensuite s’inscrire à un atelier d’accompagnement au numérique », indique la Mission Société numérique, qui rappelle que l’appel à projets « pass numériques 2020 » est ouvert aux collectivités jusqu’au 31 juillet 2020.

…Faire à la place de l’usager avec « Aidants Connect »
Pour les publics qui ne pourraient pas être formés en revanche, le gouvernement planche sur la généralisation - prévue au second semestre 2020 - du dispositif « Aidants Connect », expérimenté depuis le 5 février « dans 13 structures situées dans 10 départements dont trois structures France Services ». Concrètement, ce dispositif « permet à un aidant numérique de réaliser des démarches administratives en ligne pour toutes les personnes qui, pour diverses raisons, ne peuvent pas faire leurs démarches en ligne. Il sécurise aussi les aidants - les secrétaires de mairie dans les communes mais aussi les travailleurs sociaux ou les médiateurs numériques - qui accompagnent ces personnes sur les enjeux de confidentialité, de gestion et de conservation de données personnelles ». 

Ludovic Galtier

Suivez Maire info sur twitter : @Maireinfo2

Édition du mardi 31 mars 2020 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France