Édition du lundi 29 novembre 2010


    Imprimer Imprimer

Elisabeth Hubert a remis au président de la République son rapport sur la médecine de proximité

Le 26 novembre, Elisabeth Hubert, ancienne ministre, a remis au président de la République son rapport sur la médecine de proximité dans le cadre de la mission qu'il lui a confiée le 27 avril dernier. Dans un communiqué, l’Elysée rappelle chef de l'Etat avait souhaité que cette mission de concertation soit menée dans un triple objectif: relancer le dialogue avec les médecins libéraux, permettre un très large échange avec les professionnels concernés et apporter des réponses aux évolutions structurelles que connait la médecine ambulatoire depuis de nombreuses années. Ce document présente un état des lieux extrêmement détaillé des conditions d'exercice de la médecine de proximité et formule plusieurs propositions relatives à la démographie médicale et à la lutte contre les déserts médicaux afin de garantir aux Français un accès satisfaisant et équitable à l'offre de soins de premiers recours. Sans pour autant remettre en cause les principes de la médecine libérale et en particulier la liberté d'installation, afin de pallier la pénurie de professionnels de santé dans certaines zones du territoire, le rapport propose: - une rémunération spécifique, qui s'ajouterait aux honoraires perçus, ainsi que la mise à disposition de lieux d'exercice équipés; - les collectivités concernées (communes, mais aussi départements et régions) sont invitées à «aménager le cabinet santé de ces territoires identifiés»; - les internes seraient incités à effectuer une année supplémentaire de «mission de service public» qui se substituerait à la traditionnelle période de remplacement. Le rapport préconise aussi les regroupements de médecins, si possible avec d'autres professionnels libéraux (infirmières, kinésithérapeutes...), au sein des maisons de santé ou des pôles de santé et souhaite faire de l'ARS un guichet unique des aides aux jeunes médecins pour leur implantation dans ces zones. De nouveaux dispositifs pourraient être créés tels que le développement du crédit-bail, la création d'un fonds de garantie de l'investissement, des mécanismes de déduction fiscale, la vente de terrain à des conditions privilégiées., etc. Le président de la République a souligné «son attachement à ce que des mesures fortes puissent être prises dès 2011 pour répondre aux défis et aux priorités identifiés par Mme Hubert: simplification des conditions d'exercice, modernisation des systèmes d'information, appui à l'exercice regroupé des professionnels, valorisation de la formation initiale de médecine générale, aide à l'installation dans les zones-sous denses». Il a demandé aux ministres en charge de ce dossier, «d'engager très rapidement les concertations avec les principaux acteurs concernés pour mener à bien ces différents chantiers». Pour télécharger le rapport, utiliser le lien ci-dessous (PDF, 894 Ko).
Édition du lundi 29 novembre 2010 image
Journal Officiel

Journal Officiel du

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France