Édition du 30  novembre 2011


Imprimer Imprimer

Les ministres du Budget, de l'Outre-mer et du Tourisme décident de prolonger la mission de médiation sur le tourisme aux Antilles

Mardi 29 novembre 2011, lors de la remise du rapport de la mission, confiée en février à Alain Bodon, un inspecteur des finances, sur la situation financière des hôtels de Guadeloupe et Martinique, «gravement secoués par la crise internationale et le conflit social de 2009», les ministres du Budget, de l’Outre-mer et du Tourisme dont décidé de prolonger cette mission.
Le rapport relève des situations contrastées entre établissements et recense «de nombreux aspects positifs porteurs de potentialités très fortes». «Il existe très souvent en effet un vrai problème au niveau de la qualité du management qui s'est traduit au fil des années par de grandes carences en matière d'investissements d'entretien et de rénovation, en matière de formation professionnelle, de gestion des ressources humaines, de gestion financière, en matière de gestion technique des établissements et en matière de commercialisation qui se sont ajoutées aux réels problèmes de concurrence avec d'autres destinations liés aux différentiels de charges et de salaires», indique le rapporteur.
Il observe que des hôtels «s'en remettent pour leur commercialisation à des tours-opérateurs pour qui les Antilles ne constituent pas toujours une destination de promotion prioritaire, ce qui explique un taux de remplissage sur l'année pouvant être de seulement 30 ou 40%».
Le rapport montre aussi «les difficultés rencontrées dans la mise en œuvre des dégrèvements "taxe professionnelle/taxe foncière", en raison de la parution tardive des textes d'application, des problèmes informatiques rencontrés et de l'interprétation parfois faite de l'information diffusée sur les procédures à mettre en œuvre».
En outre, des problèmes résultent des effets pervers de la défiscalisation, «en particulier sous forme de Sociétés en participation (SEP), qui ne permet souvent pas que s'établisse un lien étroit entre les propriétaires et le gestionnaire de l'hôtel», à tel point qu’il est difficile, «voire impossible de retrouver tous les propriétaires, ce qui bloque certains projets d'évolution des établissements en cause». A cela s’ajoute «l'attentisme dont ont fait preuve beaucoup d'hôtels depuis janvier 2011 qui n'ont pas payé leurs charges courantes, ce qui risque de contrarier leur volonté maintenant largement exprimée de bénéficier des dispositifs LODEOM et loi de finances pour 2011».
Il relève en même temps une série de points positifs, notamment la mise en place le 4 novembre de la liaison directe d’Air France par Roissy. Il en est de même du «consensus qui parait exister aujourd'hui entre l'État, les conseils régionaux et généraux, les maires, les chambres consulaires, la majorité des partenaires sociaux et les fédérations représentatives de l'hôtellerie et du tourisme pour considérer que le tourisme est bien l'un des secteurs essentiels du développement économique et de l'emploi». En effet, le tourisme représente 5% de l’économie en Martinique et en Guadeloupe.
Il souligne l’importance des projets «portés par les régions Guadeloupe dans le cadre du schéma départemental d'action touristique et Martinique dans le cadre du projet de contrat d'excellence qui sont de nature à donner une nouvelle lisibilité et une réelle impulsion à de nombreux projets touristiques structurants, par exemple en matière d'équipements portuaires ou de création de centres d'affaires».
La mission préconise «d’étudier les demandes exprimées dans le cadre d’un nouveau modèle économique de l’hôtellerie» qui prendrait en compte les situations particulières de la Guadeloupe et de la Martinique, et intégrerait «tous les axes d’actions susceptibles d’être mis en œuvre».
Elle propose aussi le soutien de certaines filières, comme la croisière, la plaisance, le tourisme d’affaires, de nature, de patrimoine, ou la création d’un festival de jazz ou d’une biennale d’art moderne.

- Pour accéder au communiqué de presse, utiliser le premier lien ci-dessous.
- Pour télécharger le rapport (PDF, 891 Ko), utiliser le second lien ci-dessous.

Liens complémentaires :
www.outre-mer.gouv.fr
http://www.outre-mer.gouv.fr/IMG/pdf/rapport_mediation_antilles.pdf
Édition du 30  novembre 2011 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 30  novembre 2011

  • Ministère de l'intérieur

    Arrêté du 18 novembre 2011 relatif au recyclage en technique routière des mâchefers d'incinération de déchets non dangereux


     

  • Ministère de l'économie et des finances

    Décret n° 2011-1663 du 28 novembre 2011 relatif au réseau du Crédit agricole


     

  • Arrêté du 29 novembre 2011 relatif au relèvement du salaire minimum de croissance en métropole, dans les départements d'outre-mer et dans les collectivités d'outre-mer de Saint-Barthélemy, de Saint-Martin et de Saint-Pierre-et-Miquelon


     

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de mai


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr