Édition du 4 octobre 2013


Imprimer Imprimer

Restructurations militaires : 150 millions d’euros pour les communes impactées

23 500 postes vont être supprimés dans les effectifs de l’armée, entre 2015 et 2019 – et qui s’ajoutent au quelques 55 000 déjà élagués sous le mandat de Nicolas Sarkozy. C’est ce qu’a annoncé hier le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, qui a détaillé les restructurations à venir (dissolutions de régiments et transferts d’unités). Aux quatre coins du pays, de Creil à Orange en passant par Rennes, Metz, Luxeuil-les-Bains ou Lyon, ce sont de nombreuses bases, notamment aériennes, qui vont être touchées, avec des pertes d’effectifs parfois massives : à Orange, ce sont pas moins de 900 légionnaires qui vont quitter la ville, pour être redéployés à Carpiagne (Bouches-du-Rhône), où une autre unité (le 4e régiment de dragons) va être dissoute. Luxeuil-les-Bains (Haute-Saône) va perdre 200 hommes, Dijon, 350, Varennes-sur-Allier, 236, Châteaudun, une centaine. Pour chacune de ces collectivités, c’est un coup dur porté au commerce et aux entreprises locales : comme l’ont déclaré hier des élus PS d’Orange, le départ du 1er régiment étranger de cavalerie représente « 20 millions d’euros de pouvoir d’achat » en moins pour les commerçants, fournisseurs et sous-traitants locaux.
Les réactions d’élus se sont multipliées hier, pointant non seulement le « coup sévère » et les « pertes considérables » pour les communes, mais critiquant également le manque de concertation qui a présidé à ces décisions. Le président du Conseil général de l’Allier, Jean-Paul Dufrègne, a par exemple déclaré qu’il n’avait été averti que mercredi soir de l’annonce, le lendemain, de la fermeture du site de Varennes-sur-Allier.
Anticipant le mécontentement des élus locaux, le ministre de la Défense a annoncé qu’une enveloppe spéciale de 150 millions d’euros sera mise en place pour financer, dans les territoires les plus touchés, « la reconversion des sites ». « Le dispositif de cession à un euro symbolique de certaines emprises libérées sera reconduit » et « étendu aux établissements publics fonciers ». Par ailleurs, le ministère annonce « un ensemble de mesures financières ou fiscales (…) pour favoriser les projets d’implantation ou d’extension d’entreprises ou de nature à aider le développement économique et social des communes ».
Rappelons qu’un délégué ministériel a été nommé en août dernier – le préfet Henri Masse, ancien directeur de l’administration pénitentiaire – avec pour mission de coordonner les actions au titre de « l’accompagnement territorial des restructurations ».
Édition du 4 octobre 2013 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 4 octobre 2013

  • Ordonnance n° 2013-888 du 3 octobre 2013 relative à la procédure intégrée pour le logement


    Lire le JO  

  • Ordonnance n° 2013-889 du 3 octobre 2013 relative au développement de la construction de logement


    Lire le JO  

  • Ordonnance n° 2013-890 du 3 octobre 2013 relative à la garantie financière en cas de vente en l'état futur d'achèvement


    Lire le JO  

  • Décret n° 2013-891 du 3 octobre 2013 visant à favoriser la construction de logements


    Lire le JO  

  • Ministère des outre-mer

    Décret du 3 octobre 2013 portant nomination du directeur général des outre-mer - M. Degos (Thomas)


    Lire le JO  

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de juin :

Pratique : La création d’une commune nouvelle sur des départements différents

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr