Édition du 24  avril 2015


Imprimer Imprimer

Orange se dit prêt à couvrir toutes les zones blanches, seul s’il le faut

Dans une interview accordée au journal Les Échos de ce matin, le patron d’Orange, Stéphane Richard, affirme être prêt à démarrer un partenariat avec les collectivités « dès cet été » pour traiter toutes les zones blanches non couvertes par la téléphonie mobile.
On se souvient qu’il y a quelques jours, le Sénat a voté un amendement au projet de loi Macron imposant la couverture des zones blanches d’ici la fin 2016 (lire Maire info du 17 avril). Ou, plus exactement, la couverture des « centres-bourgs » de ces zones. Lors du débat entourant le vote de cet amendement, il a beaucoup été question de « contraindre » les opérateurs à traiter la question, et ne pas seulement s’appuyer sur leur bonne volonté. Et le ministre de l’Économie, Emmanuel Macron, n’a pas fermé la porte à une telle possibilité si les opérateurs n’agissaient pas rapidement.
C’est donc certainement pour ne pas avoir à agir sous la contrainte de l’État que le patron d’Orange reprend l’initiative, en proposant ce matin deux options : ou bien « définir un accord national avec les autres opérateurs », ou bien y aller seul : « On est prêt, déclare-t-il, à prendre en charge ce nouveau programme de couverture, seuls s’il le faut. » Ce qui ne serait pas totalement illogique, pour une raison que Stéphane Richard ne dit pas : le même amendement adopté la semaine dernière a aussi acté la fin des cabines téléphoniques, qui étaient un véritable boulet financier pour Orange (ex France Télécom), en charge de l’exploitation et de la maintenance de ce service public. Orange va donc réaliser des économies importantes au fur et à mesure du démontage des cabines téléphoniques, économies dont une partie pourrait être utilisée pour la couverture des zones blanches. Le patron d’Orange reconnaît d’ailleurs ce matin que cette couverture ne coûterait que « quelques dizaines de millions d’euros ».
Autre bonne nouvelle – si elle aboutit : l’opérateur annonce qu’il a l’intention d’agir non pas seulement au niveau des centres-bourgs mais « au-delà ». De nombreux maires ont en effet souligné dernièrement que les entreprises s’installent souvent en dehors des centres-bourgs, et que la couverture en téléphonie mobile, sans parler d’internet, s’y avère donc tout aussi indispensable. Stéphane Richard semble avoir envie d’écouter les élus, puisqu’il déclare que l’accord qu’il veut passer avec les autres opérateurs consisterait à couvrir « toutes les zones que les collectivités locales présenteront comme d'intérêt et non couvertes à ce jour, dans une logique de guichet ». Et il précise que, avec ou sans les autres opérateurs (Numéricable-SFR, Bouygues et Free), la couverture est réalisable sur chaque site signalé « dans les six mois ».
Reste à voir maintenant quelle sera la réaction des autres opérateurs, et si Orange est réellement prêt à prendre en charge seul cette opération. Stéphane Richard donne en tout cas des raisons d’être optimistes, lorsqu’il déclare : « On ne peut pas être l'opérateur qui dit qu'il faut couvrir toutes les zones et ne pas se préoccuper des zones blanches, j'en fais presque un symbole. »
F.L.
Édition du 24  avril 2015 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 24  avril 2015

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Arrêté du 9 avril 2015 portant désignation du site Natura 2000 pic Saint-Loup (zone spéciale de conservation)


    Lire le JO  

  • Ministère de l'intérieur

    Arrêté du 10 avril 2015 portant ouverture du concours sur titres d'assistant territorial socio-éducatif du centre de gestion de la Haute-Garonne (session 2015)


    Lire le JO  

  • Ministère de l'agriculture et de l'alimentation

    Arrêté du 21 avril 2015 portant classement de communes ou parties de communes en zones sèches


    Lire le JO  

  • Décret du 23 avril 2015 portant nomination du délégué interministériel à la mixité sociale dans l'habitat - M. REPENTIN (Thierry)


    Lire le JO  

  • Commission nationale des comptes de campagne et des financements politi

    Décisions du 13 avril 2015 portant agrément d'associations de financement d'un parti ou d'une organisation politique


    Lire le JO  

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de janvier :

2014-2017 : le moral mitigé des maires à mi-mandat
Logement : la concertation se poursuit jusqu'à fin janvier
TERRITOIRES. Développement économique : une architecture sur-mesure
VIE LOCALE. Aire-sur-Adour : quand les réfugiés racontent leur parcours

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr