Édition du 22  février 2005


Imprimer Imprimer

Nicolas Sarkozy ne s'opposerait pas à «quelques compléments ou modifications» à la loi de 1905 sur la séparation de l'Eglise et de l'Etat

« Il n'est ni absurde, ni illégitime, ni sacrilège d'envisager d'apporter à la marge quelques compléments ou modifications » à la loi de 1905 sur la séparation de l'Eglise et de l'Etat, affirme, lundi, le président de l'UMP Nicolas Sarkozy dans le "Bulletin des élus locaux" (BEL), la publication des élus UMP. En novembre dernier, le président Jacques Chirac s'était déclaré hostile à la modification de la loi de 1905, prônée par M. Sarkozy. "Quand il y a une colonne du temple, on est bien inspiré en général, sauf si vraiment on veut faire un autre temple, de la respecter et de ne pas trop vouloir la bricoler", avait-il dit. "Il ne doit pas y avoir de sujets tabous", estime néanmoins M. Sarkozy dans le "BEL". "Je ne propose pas de bouleverser les grands équilibres de la loi de 1905" et "il n'y a dans mon propos aucune velléité de remise en cause du principe de la laïcité (...) Je suggère simplement de tenir compte de la réalité de 2005", se défend-il. "La laïcité moderne, telle que je la conçois, ce n'est pas la laïcité intransigeante ou condescendante", explique le président de l'UMP. "C'est la laïcité équitable et apaisée, soucieuse de l'égale dignité des religions". Dès lors, "ou bien l'écriture actuelle de la loi de 1905 ne s'oppose pas à la traduction dans les faits de cette conception moderne de la laïcité, et il n'est pas nécessaire alors de la modifier. Ou bien elle y fait obstacle, et il n'est ni absurde, ni illégitime, ni sacrilège d'envisager d'apporter à la marge quelques compléments ou modifications", estime-t-il. "Pour rester vivants, les principes que (la loi de 1905) (NDLR) édicte ne peuvent faire l'impasse sur la réalité et l'évolution de leur contexte d'application", plaide M. Sarkozy. "J'invite ceux qui sont prompts à caricaturer des propositions que je n'ai pas faites à y réfléchir quelques instants".
Édition du 22  février 2005 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 22  février 2005

  • Conditions d'agrément des laboratoires pour la réalisation des prélèvements et des analyses du contrôle sanitaire des eaux


     

  • Compte épargne-temps des magistrats de chambre régionale et territoriale des comptes


     

  • Concours d'accès au grade de technicien supérieur territorial


     

  • Sites classés au cours de l'année 2004


     

  • Modalités de gestion du risque lié au radon dans les lieux ouverts au public


     

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de juin


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr