Édition du 10  décembre 2004


Imprimer Imprimer

Dominique de Villepin : «La laïcité constitue le meilleur moyen d'assurer le libre exercice des cultes»

Jean-Pierre Raffarin et Dominique de Villepin ont défendu, jeudi, devant les préfets la loi de 1905 sur la séparation de l'Eglise et de l'Etat que Nicolas Sarkozy souhaite faire évoluer pour autoriser un financement public de l'Islam de France. "La loi de 1905 est un fondement de notre pacte social", a déclaré le Premier ministre devant les préfets et sous-préfets réunis par le ministre de l'Intérieur à l'Ecole militaire, à Paris, au jour anniversaire de la promulgation de la loi du 9 décembre 1905. Jean-Pierre Raffarin a rappelé les "principes clairs" de la loi, dont le centenaire sera célébré l'an prochain lors de colloques organisés par l'Académie des sciences morales et politiques. Le Premier ministre a observé en particulier que "le respect des règles d'urbanisme s'impose à tous, même aux associations à vocation cultuelle". Lors du centenaire, "nous défendrons l'esprit de cette loi de 1905", a lancé Jean-Pierre Raffarin. "Ma conviction, c'est que la laïcité constitue le meilleur moyen d'assurer le libre exercice des cultes", a déclaré Dominique de Villepin avant l'intervention du Premier ministre. "C'est vrai en particulier pour l'Islam, qui n'était pas à la table de la République le 9 décembre 1905". Soucieux de donner à la religion musulmane "les moyens de tenir la place qui lui revient", le ministre de l'Intérieur a insisté sur l'urgence de régler deux problèmes concrets : le financement de l'Islam et la formation des imams. Sur le premier sujet, Dominique de Villepin a rappelé sa proposition d'"une Fondation pour les œuvres de l'Islam de France" qu'il souhaite voir créée en avril 2005". A cette fin, le ministre a demandé aux préfets de "réaliser pour le 15 janvier un état des lieux précis des lieux de culte musulmans" dans leurs régions. Le ministre leur a également ordonné de lui signaler "les difficultés rencontrées" pour développer les aumôneries musulmanes dans les lycées et les prisons. Par ailleurs, Dominique de Villepin a confirmé son intention d'offrir "à la rentrée universitaire prochaine" une formation initiale pour les imams dans le cadre de l'université. Dans un livre d'entretiens intitulé "La République, les religions, l'espérance", publié le 27 octobre aux Editions du Cerf, Nicolas Sarkozy propose de faire évoluer la loi de 1905. Il suggère d'autoriser le financement public des lieux de culte et d'aider les différentes religions à former prêtres, rabbins et autres imams. La proposition du nouveau président de l'UMP a été rejetée par Jacques Chirac. Le chef de l'Etat a estimé, le 13 novembre, à Marseille, qu'il ne fallait pas "bricoler" cette "colonne du temple" de la laïcité.</script
Édition du 10  décembre 2004 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 10  décembre 2004

  • Lois et décrets

    Simplification du droit


     

  • Conseil constitutionnel

    Contrats de partenariat


     

  • Attributions du ministre des solidarités, de la santé et de la famille


     

  • Attributions du ministre de l'économie, des finances et de l'industrie


     

  • Redevances d'utilisation du réseau ferré national


     

  • Commission commune de suivi des transferts de personnels entre l'Etat et les collectivités territoriales


     

  • Concours pour le recrutement de techniciens supérieurs territoriaux


     

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de juin


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr