Édition du 3 septembre 2014


Imprimer Imprimer

François Hollande relance le « grand plan numérique pour l’école »

C’est en inaugurant un nouveau collège à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) que François Hollande a confirmé le « plan numérique pour l’école » qu’il avait déjà évoqué lors de son interview du 14 juillet. Il s’agit davantage d’une promesse de passage à la vitesse supérieure que d’une véritable annonce : le plan pour le numérique à l’école a été en réalité lancé en décembre 2012 par l’ancien ministre de l’Éducation, Vincent Peillon. Il s’agissait déjà de lutter contre l’échec scolaire, puisque Vincent Peillon annonçait alors vouloir réduire de moitié le redoublement, en cinq ans. Il était alors prévu que 10 millions d’euros seraient consacrés à ce plan.
Visiblement, il n’a pas eu les effets escomptés, puisque le président de la République l’a relancé hier, en promettant que le plan serait « appliqué dans toutes ses dimensions à la rentrée 2016 ». Le président n’a en revanche pas donné de chiffrage du plan, précisant simplement que ses « modalités opérationnelles et financières » seraient connues d’ici « une quinzaine de jours ». « L’État, a affirmé le président, mettra tous ses moyens pour former les enseignants, pour assurer partout l'arrivée du très haut débit et pour aussi que les éditeurs de livres puissent également mettre les contenus sous forme numérique de manière à ce que chacun puisse y accéder. » Quant aux collectivités locales, elles seront mises à contribution, puisqu’il leur sera demandé « d’accompagner le processus ».
Notons qu’en matière de développement du très haut débit, une ouverture se profile probablement pour les collectivités du côté de l’Europe. En effet, depuis le mois d’août, un accord a été trouvé à Bruxelles sur l’utilisation des fonds européens Feder alloués aux régions pour la période 2014-2020. La commission européenne a accepté que ces fonds soient pour partie utilisés pour financer le déploiement du très haut débit en France, pour combler le retard important pris par le pays dans ce domaine. Toutefois, les fonds européens ne vont pas forcément aller vers le développement du numérique à l’école : Bruxelles souhaitant que les fonds servent prioritairement à l’innovation, ce seront probablement les centres de recherche, pépinières d’entreprises et universités qui seront privilégiés.
On en saura plus au mois d’octobre, avec l’adoption des programmes opérationnels (PO), détaillant les enveloppes régions par régions.
Édition du 3 septembre 2014 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 3 septembre 2014

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Arrêté du 22 juillet 2014 portant désignation du site Natura 2000 massif du Montagnon (zone spéciale de conservation)


    Lire le JO  

  • Ministère des solidarités et de la santé

    Arrêté du 28 août 2014 modifiant la liste des spécialités pharmaceutiques agréées à l'usage des collectivités et divers services publics


    Lire le JO  

  • Ministère de l'intérieur

    Décret n° 2014-994 du 1er septembre 2014 portant modification du décret n° 2013-795 du 30 août 2013 modifiant l'article 26 du code civil et tendant à expérimenter de nouvelles modalités d'instruction des demandes de naturalisation et de réintégration ainsi que des déclarations de nationalité souscrites à raison du mariage


    Lire le JO  

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de novembre :

Budget 2018 : de mauvaises surprises pour les élus
La baisse des dotations pèse toujours sur la gestion des ressources humaines
TERRITOIRES. Services au public : des schémas pour quoi faire ?
PRATIQUE. Sécuriser l'occupation temporaire du domaine public

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr