Édition du 30  octobre 2008


Imprimer Imprimer

L’UFC-Que Choisir dénonce une «hausse de 34% du prix des obsèques en dix ans»

L'Union fédérale des consommateurs-Que Choisir (UFC-Que Choisir) dénonce, dans une nouvelle étude, des «pratiques funestes» dans le domaine des services funéraires, avec notamment une hausse de 34% du prix des obsèques en dix ans, soit «plus du double de l'augmentation du coût de la vie en général», a relevé le président de l'association de consommateurs, Alain Bazot. L'UFC-Que Choisir, qui publie deux études, l’une sur les services funéraires, l’autre sur les assurances obsèques, a par ailleurs noté des écarts de prix «faramineux» entre magasins funéraires, avec des différences de devis globaux allant de 1.024,50 euros à plus de 9.500 euros, soit 831%, pour la même demande. Pour une même prestation, l'écart de prix peut atteindre 1.100%, selon l'enquête de l'UFC-Que Choisir. Cette situation s'explique par «une absence de concurrence entre les opérateurs funéraires», dénonce l'association de consommateurs. Dans un cas sur trois, les opérateurs visés par l'enquête de l'UFC-Que Choisir ont ainsi refusé d'établir «un devis conforme à la loi», précise l'association, qui ajoute que «les intitulés diffèrent souvent d'un devis à l'autre», ce qui rend «difficile» la comparaison entre les devis. L'enquête sur les services funéraires a été réalisée par l'UFC-Que Choisir en mars 2008, sur 590 magasins, dans 81 départements. L'enquête sur les assurances obsèques a été menée en mars 2008 auprès de 788 agences d'assurances dans 82 départements. Pour sa part, réagissant au résultats de cette enquête, Jean-Pierre Sueur, sénateur PS du Loiret, a réclamé l'inscription de la proposition de loi sur la législation funéraire, adoptée le 22 juin 2006 à l'unanimité par le Sénat, visant notamment «à réduire le coût des obsèques. Il a souligné que la proposition qu'il a déposée au Sénat et qui a été votée prévoit «une série de dispositions visant à réduire le coût des obsèques», «la mise en place de devis-type», «une réforme des modalités d'habilitation des entreprises». «Il est profondément anormal que cette proposition de loi portant sur un sujet qui concerne toutes les familles de notre pays, n'ait toujours pas été inscrite, plus de deux ans après, à l'ordre du jour de l'Assemblée nationale, malgré les multiples démarches qui ont été faites», s'indigne le sénateur. L’ancien maire d’Orléans rappelle que ce texte avait été élaboré à la suite d'un rapport d'information rédigé par lui-même et Jean-René Lecerf (UMP, Nord). Télécharger l’étude sur les services funéraires, lien ci-dessous (PDF, 105 K)

Liens complémentaires :
www.quechoisir.org
Édition du 30  octobre 2008 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 30  octobre 2008

  • Eclairage et signalisation des véhicules


     

  • Rédacteurs territoriaux


     

  • Mise en application des dispositions concernant les passeports dans le département de l'Oise


     

  • Montant du volume d'investissements seul pris en compte pour l'exonération de taxe professionnelle prévue à l'article 1465 du code général des impôts


     

  • Dotations régionales limitatives relatives aux frais de fonctionnement des centres d'hébergement et de réinsertion sociale


     

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro d'octobre


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr