Édition du 3 octobre 2003


Imprimer Imprimer

Dans trois mois, le nouveau recensement de population, rappelle l'INSEE

Cinq ans après le dernier recensement de 1999, l'Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) a rappelé hier les conditions du nouveau recensement de population. Un nouveau comptage de la population française sera lancé le 1er janvier 2004 ; à cette occasion, le recensement change de méthode. Le recensement, désormais, sera une opération «régulière dans le temps». La population de chaque circonscription administrative sera actualisée annuellement et des résultats analogues à ceux des recensements traditionnels pourront être diffusés tous les ans à partir de 2008, selon l'INSEE. «L'objectif est d'avoir tous les ans une information actualisée et surtout beaucoup plus récente», a expliqué à l'Associated Press Alain Godinot, responsable du programme de rénovation du recensement. Des enquêtes réalisées annuellement sur une partie de la population vont donc se substituer au recensement de la totalité des Français tous les sept à neuf ans. La nouvelle méthode distingue les communes. La population des communes de moins de 10 000 habitants sera recensée tous les cinq ans. Tandis que les villes de 10 000 habitants et plus réaliseront tous les ans une enquête auprès d'un échantillon représentatif de 8 % de leur population. En moyenne chaque année, 8 000 communes seront recensées, «7 000 communes de moins de 10 000 habitants et les 900 communes de plus de 10 000 habitants», a précisé M. Godinot, soit environ 8,5 millions de personnes. Au bout de cinq ans, c'est-à-dire à partir de 2008, l'ensemble du territoire aura été pris en compte. Cette méthode permet de produire des résultats de façon régulière. L'INSEE sera ainsi en mesure de fournir, chaque année à partir de 2008, des données actualisées sur la population et les logements. Cela devrait permettre de mieux adapter qu'auparavant les équipements collectifs (établissements scolaires, hôpitaux, etc.), gérer le parc de logements, ou ajuster l'offre de services publics. Dans un courrier envoyé en juin dernier au maire de chaque commune de moins de 10 000 habitants, le directeur général de l'INSEE Jean-Michel Charpin a précisé à chacune son année de recensement à partir de 2004. Les enquêtes seront menées en janvier et février dans le cadre d'un partenariat étroit entre l'INSEE et les communes : l'Institut organise et contrôle la collecte des informations. Il traite et diffuse les résultats. La commune, elle, prépare et réalise les enquêtes. Comme pour les recensements précédents, les habitants recevront la visite d'un agent recenseur et devront remplir des questionnaires (un bulletin individuel et une feuille de logement). Enfin, de manière à impliquer et prévenir la population, l'INSEE a prévu chaque année une campagne d'information nationale et locale pour accompagner la période de collecte des renseignements.c=
Édition du 3 octobre 2003 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 3 octobre 2003

  • Assistants territoriaux spécialisés d'enseignement artistique


     

  • Conditions d'accès et modalités d'organisation des concours pour le recrutement des assistants territoriaux spécialisés d'enseignement artistique


     

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de février :

Contrats financiers 2018-2020 : la méthode ne convainc pas les élus locaux
Outre-mer : répondre au défi des ouragans
TERRITOIRES. Le projet alimentaire territorial, un modèle d'avenir
PRATIQUE. Opter pour une gestion dynamique du cimetière 

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr