Édition du 30  novembre 2017


Imprimer Imprimer

Davantage d’élues locales mais toujours aussi peu de femmes maires

Les lois sur la parité en matière électorale ont produit leurs effets. Ainsi, la proportion des femmes parmi les élus municipaux, qui n’était que de 33 % après le scrutin de 2001 et de 35 % après celui de 2008, s’élève désormais à 40 %, selon les dernières statistiques publiées par la DGCL.
La progression est sensible aussi au sein des conseils régionaux et départementaux. La part de conseillères départementales passe ainsi de 14 % en 2011 à 50 % en 2015, conséquence mécanique de l’obligation de présenter des candidatures binominales (un homme, une femme).
Le constat est le même dans les conseils régionaux où la part des femmes élues atteint 48 % après les élections régionales de 2004, premier scrutin où ont été mises en œuvre les lois sur la parité.
Mais cette féminisation n’atteint pas les sommets des exécutifs. En effet, il y a aujourd’hui seulement 16 % de femmes maires, 19 % de présidentes de conseils régionaux et 8 % de présidentes de conseils départementaux.
Quand elles sont maires, les femmes le sont davantage dans les petites communes. La part de femmes maires est de 18 % dans les communes de moins de 500 habitants et de 11 % pour les communes entre 30 000 et 100 000 habitants. Cette proportion remonte un peu dans les très grandes communes avec 14 % de femmes à la tête des communes de plus de 100 000 habitants, soit six femmes sur 42 maires.
« On ne retrouve pas cette tendance pour les conseils municipaux », souligne aussi la DGCL qui comptabilise seulement 33 % de femmes parmi les conseillers des communes de moins de 500 habitants, contre plus de 48 % pour celles de plus de 30 000 habitants.
L’AMF a décidé de se saisir de ce sujet et a organisé la semaine dernière dans l’enceinte de son congrès le premier Forum des femmes élues. « La parité signifie le partage des places mais aussi des responsabilités. En matière d'intercommunalité, nous avons raté la parité. La stratégie de cooptation entre les hommes continue. Il est impératif qu'il y ait une loi avant 2019 », y a souligné Danielle Bousquet, présidente du Haut conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes. Il faut dire que l’intercommunalité est souvent désignée comme la plus mauvaise élève de la parité avec seulement 8 % de présidentes d’intercommunalités (lire Maire info du 23 novembre).
L’étude de la DGCL se penche aussi sur le profil et l’âge des élus. Alors que la population française se divise en trois tiers équivalents entre les personnes de 18 à 40 ans, de 40 à 60 ans et de 60 ans et plus, la part des jeunes reste faible parmi les élus locaux. Elle s’étale de 5 % pour les conseillers communautaires à 19 % pour les conseillers régionaux. Ce sont les communes et leurs groupements qui regroupent le plus d’élus âgés : 35 % de conseillers municipaux ont plus de 60 ans et 52 % des conseillers communautaires sont dans ce cas. Les maires aussi sont âgés, 60 % d’entre eux ayant 60 ans ou plus en 2017 contre 2 % moins de 40 ans.
C.N.

Télécharger l’étude de la DGCL.
Regarder le reportage video réalisé pendant le 100 e Congrès de l’AMF. « Parité dans les exécutifs locaux : où en est-on ? »

Édition du 30  novembre 2017 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 30  novembre 2017

  • Ministère de l'intérieur

    Arrêté du 15 novembre 2017 modifiant l'arrêté du 25 juin 1980 portant approbation des dispositions générales du règlement de sécurité contre les risques d'incendie et de panique dans les établissements recevant du public (ERP)


    Lire le JO  

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Décret n° 2017-1617 du 28 novembre 2017 modifiant l'article D. 414-30 du code de l'environnement


    Lire le JO  

  • Ministère de l'intérieur

    Décret n° 2017-1616 du 29 novembre 2017 portant application de l'article L. 211-11-1 du code de la sécurité intérieure au sommet international sur le climat du 12 décembre 2017


    Lire le JO  

  • Ministère de l'économie

    Décret du 28 novembre 2017 portant classement de la commune du Havre (Seine-Maritime) comme station de tourisme


    Lire le JO  

  • Ministère de l'économie

    Décret du 28 novembre 2017 portant classement de la commune de Plombières-les-Bains (Vosges) comme station de tourisme


    Lire le JO  

  • Ministère de l'économie

    Décret du 28 novembre 2017 portant classement de la commune de Fécamp (Seine-Maritime) comme station de tourisme


    Lire le JO  

  • Ministère de l'économie

    Décret du 28 novembre 2017 portant classement de la commune de Barneville-Carteret (Manche) comme station de tourisme


    Lire le JO  

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de janvier :

2014-2017 : le moral mitigé des maires à mi-mandat
Logement : la concertation se poursuit jusqu'à fin janvier
TERRITOIRES. Développement économique : une architecture sur-mesure
VIE LOCALE. Aire-sur-Adour : quand les réfugiés racontent leur parcours

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr