Édition du 6 décembre 2017


Imprimer Imprimer

Le parc locatif social a progressé de 1,6 % en 2016, comptabilisant plus de 4,9 millions de logements

Dans une étude statistique intitulée « le parc locatif social au 1er janvier 2017 », le Commissariat général au développement durable (CGDD) a constaté une progression de 1,6 % en 2016 du parc locatif social. Ce qui représente près de 75 000 logements supplémentaires sur an, soit 4 915 500 logements au sein du parc locatif social. A ceux-là, on peut ajouter les 84 800 logements du parc non conventionné des SEM, établissant le parc locatif des bailleurs sociaux à près de 5 millions de logements (4,999 millions de logements).
Parmi les logements sociaux seuls, sur lesquels porte l’analyse du CGDD, 4 697 800 sont présents sur le marché de la location (loués ou vacants), 95 700 sont en attente de travaux ou de démolition et 36 500 sont pris en charge par des associations. Les 84 500 restants sont des logements fonctionnels ou occupés contre indemnités.
Dans l’ensemble, un peu plus de trois logements sociaux sur dix (31,2 %) est situé dans les quartiers prioritaires de la ville (QPV). Mais la progression de 1,6 % cache de « fortes disparités régionales ». En effet, le parc social se développe plus fortement dans les départements d’outre-mer (DOM) avec une progression de 3,5 %, contre 1,5 % en métropole.
A l’intérieur de cette dernière aussi, les différences sont importantes. Parmi les régions les plus dynamiques, la croissance s’élève au-delà des 2 % avec la Corse (+ 4,2 %), l’Occitanie (2,8 %), la Provence-Alpes-Côte-d’Azur (2,1 %) et la Bretagne alors que pour les régions les moins dynamiques la progression plafonne à 0,6 %, notamment en Bourgogne-Franche-Comté et dans le Grand-Est. L'Île-de-France se situe, quant à elle, dans la moyenne avec une croissance de 1,5 %. A noter que les mises en service des logements sociaux ont été principalement financées par des PLUS (60 %), suivis par les PLAI (21 %), les PLS (14 %) et les PLI (5 %).
Par ailleurs, le CGDD compte 3 % de logements sociaux vacants et constate que le taux de vacance structurelle de plus de trois mois reste stable à 1,6 % depuis trois ans. Mais, là aussi, les situations sont très variables selon les régions. Si ces taux sont très élevés en Bourgogne-Franche-Comté, Guyane et Guadeloupe, ils sont plus faibles en Corse et à La Réunion notamment.
En ce qui concerne le taux de mobilité, il s’élève à 9,8 % et progresse à peine de 0,1 point. On retrouve la Bourgogne-Franche-Comté parmi les régions où ce taux est supérieur à 12 %, avec Mayotte, la Bretagne et le Centre-Val de Loire. Alors qu’en Corse, en Martinique et en Île-de-France, le taux de mobilité est inférieur à 7 %.
Concernant les loyers dans le parc social, ils ont progressé de 0,5 % entre 2016 et 2017, pour s’établir à 5,72 euros au mètre carré de surface habitable. Un quart de ces loyers sont inférieurs à 4,80 euros par mètre carré et un quart supérieurs à 6,50 euros. C’est en Île-de-France (6,70 €/m²), en Provence-Alpes-Côte-d’Azur (5,75 €/m²) ainsi que dans les DOM que l’on retrouve les loyers les plus élevés, contrairement à la Bourgogne-Franche (5,16 €/m²) et le Centre-Val-de-Loire (5,17 €/m²) où l’on y observe les plus faibles. Mais l’ancienneté et le mode de financement jouent également un rôle dans les écarts observés dans les montants de loyer.
A.W.

Télécharger l’étude.


Édition du 6 décembre 2017 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 6 décembre 2017

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Arrêté du 21 novembre 2017 pris en application des articles 17 et 18 du décret n° 2007-832 du 11 mai 2007 fixant les dispositions particulières applicables aux agents non titulaires des agences de l'eau pour l'année 2017


    Lire le JO  

  • Ministère des solidarités et de la santé

    Arrêté du 24 novembre 2017 modifiant la liste des spécialités pharmaceutiques agréées à l'usage des collectivités et divers services publics


    Lire le JO  

  • Ministère des solidarités et de la santé

    Arrêté du 4 décembre 2017 modifiant la liste des spécialités pharmaceutiques agréées à l'usage des collectivités et divers services publics


    Lire le JO  

  • Ministère de l'intérieur

    Décret du 4 décembre 2017 portant nomination du directeur de l'Agence nationale de traitement automatisé des infractions - M. PREVOST (Henri)


    Lire le JO  

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de novembre :

Budget 2018 : de mauvaises surprises pour les élus
La baisse des dotations pèse toujours sur la gestion des ressources humaines
TERRITOIRES. Services au public : des schémas pour quoi faire ?
PRATIQUE. Sécuriser l'occupation temporaire du domaine public

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr