Édition du 4 juillet 2016


Imprimer Imprimer

Un décret précise les modalités d’application des études d’impact liées aux opérations exceptionnelles d’investissement

Le gouvernement a publié vendredi un décret précisant les modalités d’application d’une disposition du code général des collectivités territoriales prévoyant que, pour toute opération exceptionnelle d’investissement, une étude d’impact sur les dépenses de fonctionnement doit être établie. Elle concerne au premier chef les collectivités territoriales et leurs établissements publics.
Cette étude, précise le décret, doit être « jointe » à la présentation du projet « d’opération exceptionnelle d’investissement » à l’assemblée délibérante qui « peut intervenir à l’occasion du débat d’orientation budgétaire ou du vote d’une décision budgétaire ou lors d’une demande de financement ».
Le décret précise ce que recouvre la notion d’opération exceptionnelle d’investissement en fonction de la catégorie et du nombre d’habitants de la collectivité. Ainsi, pour les communes et les établissements de coopération intercommunale dont la population est inférieure à 5 000 habitants, le seuil est fixé à 150 % des recettes réelles de fonctionnement. Pour ceux dont la population est comprise entre 5 000 et 14 999 habitants, le seuil est fixé à 100 % des recettes réelles de fonctionnement. Pour ceux dont la population est comprise entre 15 000 et 49 999 habitants, le seuil est fixé à 75 % des recettes réelles de fonctionnement. Pour ceux dont la population est comprise entre 50 000 et 400 000 habitants, le seuil est fixé à 50 % des recettes réelles de fonctionnement ou à 50 millions d'euros. Enfin, pour ceux dont la population est supérieure à 400 000 habitants, le seuil est fixé à 25 % des recettes réelles de fonctionnement ou à 100 millions d'euros. Les montants de ces seuils avaient été relevés à la demande des élus représentant l'AMF au sein du Conseil national d'évaluation des normes (CNEN).
S’agissant des départements, le seuil est fixé à 25 % des recettes réelles de fonctionnement ou à 100 millions d'euros. En ce qui concerne les régions, la collectivité territoriale de Guyane, la collectivité territoriale de Martinique et les collectivités locales à statut particulier, le seuil est fixé à 25 % des recettes réelles de fonctionnement ou à 200 millions d'euros.
Les autres établissements publics concernés (agences départementales, les ententes entre deux conseils départementaux sur les objets d’utilité départementale, les conventions ou institutions d’utilité commune conclues entre plusieurs régions et les syndicats mixtes associant exclusivement des communes, des syndicats de communes ou des districts) doivent appliquer « les dispositions correspondant au seuil de la collectivité membre de l'établissement public ayant la population la plus importante ».
Par ailleurs, le décret rappelle que la population à prendre en compte est la population légale, « telle qu'issue du dernier recensement effectué par l'Institut national de la statistique et des études économiques ». Les recettes réelles de fonctionnement prises en compte pour le calcul du seuil « s'entendent de celles de l'exercice budgétaire », précise le texte.

Consulter le décret.
Édition du 4 juillet 2016 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 3 juillet 2016

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Arrêté du 28 juin 2016 pris pour l'application de l'article R. 427-6 du code de l'environnement et fixant la liste, les périodes et les modalités de destruction des espèces non indigènes d'animaux classés nuisibles sur l'ensemble du territoire métropolitain


    Lire le JO  

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Arrêté du 29 juin 2016 relatif aux tarifs réglementés de vente du gaz naturel de la régie municipale de Sallanches


    Lire le JO  

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Arrêté du 29 juin 2016 relatif aux tarifs réglementés de vente du gaz naturel de la régie municipale de Bonneville


    Lire le JO  

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Arrêté du 24 juin 2016 modifiant l'arrêté du 21 décembre 2007 modifié relatif aux modalités d'établissement des redevances pour pollution de l'eau et pour modernisation des réseaux de collecte


    Lire le JO  

  • Décret n° 2016-901 du 1er juillet 2016 portant création du Fonds national des aides à la pierre


    Lire le JO  

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de mai :

Rythmes scolaires : conserver les acquis de la réforme
Bibliothèques : « Ouvrir plus, ouvrir mieux... » Avec quels moyens ?
Territoires : Le tourisme fluvial allie enjeux touristiques et écologiques
Pratique : Accompagner le développement de la pratique du vélo

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr