Édition du 21  septembre 2009


Imprimer Imprimer

François Fillon demande aux collectivités locales d'accroître leur effort pour réduire la dépense publique

François Fillon a demandé vendredi aux collectivités locales d'accroître leur effort pour réduire la dépense publique, déplorant que ces dernières recrutent 36.000 fonctionnaires par an alors que l'Etat n'embauche plus. Le Premier ministre se déplaçait en Auvergne aux côtés du secrétaire d'Etat à l'Emploi et maire du Puy, Laurent Wauquiez. «L'Etat n'a pas vocation à recréer des postes. Et quels que soient ceux qui dirigeront notre pays à l'avenir, le secteur public devra continuer à réduire son poids global dans l'économie nationale», a déclaré François Fillon dans un discours au conseil général de la Haute-Loire, au Puy-en-Velay. «Aujourd'hui nous avons engagé un effort de réduction du nombre de fonctionnaires en ne remplaçant pas un fonctionnaire sur deux partant à la retraite. Ce n'est pas une décision facile. C'est bien plus facile de dire "oui" à toutes les demandes qui émanent des services», a-t-il poursuivi. «Mais dans le même temps où nous supprimons des emplois publics dans la fonction publique d'Etat, les collectivités locales recrutent 36.000 fonctionnaires supplémentaires tous les ans», a ajouté le Premier ministre. «Comment imaginer que ce système puisse continuer? Moi je vous le dis, il ne continuera pas, et si on n'y met pas un terme maintenant, plus on attendra, plus ça va être brutal le jour où il faudra faire les révisions politiques nécessaires», a ajouté François Fillon. Après avoir la veille revu à la hausse les prévisions de croissance pour 2009 et 2010, le Premier ministre a répété que le pays devrait se dégager au maximum du poids de sa dette s'il voulait sortir gagnant de la crise. «Cet endettement qui n'a cessé de croître depuis 36 ans est un boulet qui ne cesse de peser sur l'avenir de notre économie nationale». Pour sa part, le président du Parti des radicaux de gauche (PRG), Jean-Michel Baylet, a estimé samedi soir que les propos du Premier ministre «sur le haut niveau d'endettement des collectivités locales en France sont scandaleux et mensongers». «Faut-il rappeler au Premier ministre que le déficit de l'État a dépassé les 100 milliards d'euro au mois de juillet», a réagi M. Baylet dans un communiqué. «Faut-il encore rappeler au Premier ministre que les collectivités locales réalisent plus de 70% de l'investissement public en France», ajoute-t-il. «Les provocations et les contre-vérités n'apporteront rien au débat sur la réforme des collectivités territoriales», ajoute M. Baylet, par ailleurs sénateur, en référence à ce prochain projet de loi qui inquiète les élus locaux (voir nos autres infos de ce jour). Selon lui, «les menaces du Premier ministre sont révélatrices de l'objectif véritable de cette réforme, qui est de porter gravement atteinte à l'autonomie des collectivités territoriales et à la décentralisation». Pour lire le discours du premier ministre au Puy-en-Velay, voir lien ci-dessous.

Liens complémentaires :
www.gouvernement.fr
Édition du 21  septembre 2009 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 20  septembre 2009

  • Liste des exploitants auxquels sont affectés des quotas d'émission de gaz à effet de serre et le montant des quotas affectés


     

  • Carte professionnelle, autorisation préalable et autorisation provisoire des salariés participant aux activités privées de sécurité


     

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de mars


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr