Édition du 14  avril 2017


Imprimer Imprimer

Elections : une circulaire détaille les modalités d’établissement des procurations

Dans une circulaire datée du 24 mars relative à l’élection présidentielle et aux élections législatives, le Garde des sceaux, Jean-Jacques Urvoas détaille les modalités nécessaires à l’établissement des procurations.
Les demandes de vote par procuration ne pouvant se faire par voie électronique, le ministre de la Justice rappelle que l’électeur peut établir une procuration, sur le territoire national, soit par « le juge ou le greffier en chef » du tribunal d’instance de son lieu de résidence ou de travail, soit par « tout officier ou agent de police judiciaire, autre que les maires et leurs adjoints », au commissariat de police ou à la gendarmerie. Pour les personnes « n’étant pas en état de se déplacer », en raison de maladies ou d’infirmités graves, un officier ou un adjoint de police judiciaire (ou un de leurs délégués) peuvent être sollicités pour se déplacer à leur domicile à condition d’accompagner la demande d’un certificat médical ou de tout document officiel justifiant qu’ils sont dans l’impossibilité de se déplacer.
Hors de France, un Français de passage peut demander de faire établir sa procuration par les autorités consulaires. Même chose pour un Français établi hors de France à condition que la demande soit faite aux autorités consulaires de son lieu de résidence.
Le mandant doit se présenter personnellement et justifier de son identité en produisant une pièce d’identité, c’est-à-dire, « tout document officiel délivré par une administration publique comportant les noms, prénoms, date et lieu de naissance de l’intéressé ainsi que sa photographie, sa signature et l’identification de l’autorité qui a délivré le document, la date et le lieu de délivrance ».
Le mandant devra également renseigner le formulaire de vote par procuration et attester qu’il appartient à l’une des trois catégories suivantes. Il lui est impossible d’être présent dans sa commune d’inscription le jour du scrutin en raison soit « d’obligations professionnelles, d’un handicap, pour raison de santé ou de l’assistance apportée à une personne malade ou infirme », soit « d’obligations de formation, parce ce qu’il est en vacances ou réside dans une commune différente de celle où il est inscrit sur une liste électorale », soit car il est placé en détention provisoire ou qu’il purge une peine n’entraînant pas d’incapacité électorale. Dans ce dernier cas, il devra également fournir un extrait du registre d’écrou.
La validité de la procuration est limitée à un seul scrutin. « Sauf volonté expresse de retrait manifestée par leurs signataires, les procurations établies pour le premier tour d’un scrutin sont valables pour le second », indique le Garde des sceaux. Toutefois, le mandant peut faire établir une procuration pour la durée de son choix, dans la limite d’un an maximum sur le territoire national et de trois ans maximum pour les Français établis hors de France.
Concernant les éventuels problèmes liés aux délais d’acheminement des procurations, Jean-Jacques Urvoas rappelle qu’« aucune disposition législative ou réglementaire ne fixe de date limite pour l’établissement d’une procuration » et que, dès lors, « il n’est pas possible de refuser d’établir une procuration sur le fondement des délais d’acheminement ». « Ceci étant, il est souhaitable d’informer les personnes qui désirent une procuration la veille ou l’avant-veille du scrutin que compte tenu de ces délais, il est possible que le mandataire ne puisse pas voter à leur place si le volet destiné au maire ne lui est pas parvenu à temps », indique le ministre de la Justice.

Télécharger la circulaire.
Édition du 14  avril 2017 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 14  avril 2017

  • Ministère de l'europe et des affaires étrangères

    Arrêté du 10 avril 2017 modifiant l'arrêté du 20 mars 2017 retardant l'heure de clôture du scrutin dans certains bureaux de vote ouverts pour l'élection du Président de la République dans les ambassades et les postes consulaires en 2017


    Lire le JO  

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Décret n° 2017-530 du 12 avril 2017 relatif à la programmation pluriannuelle de l'énergie de La Réunion


    Lire le JO  

  • Ministère de l'économie

    Décret n° 2017-531 du 12 avril 2017 modifiant le décret n° 2016-1986 du 30 décembre 2016 authentifiant les chiffres des populations de métropole, des départements d'outre-mer de la Guadeloupe, de la Guyane, de la Martinique et de La Réunion, de Saint-Barthélemy, de Saint-Martin, et de Saint-Pierre-et-Miquelon


    Lire le JO  

  • Ministère des armées

    Décret du 12 avril 2017 fixant l'étendue des zones et les servitudes de protection contre les obstacles applicables au voisinage d'un centre radioélectrique dans les départements de la Meuse et de la Meurthe-et-Moselle


    Lire le JO  

  • Ministère des armées

    Décret du 12 avril 2017 fixant l'étendue des zones et les servitudes de protection contre les obstacles applicables au voisinage d'un centre radioélectrique dans le département du Vaucluse


    Lire le JO  

  • Ministère de l'intérieur

    Arrêté du 10 avril 2017 portant organisation des circonscriptions de sécurité publique dans le département de la Meurthe-et-Moselle


    Lire le JO  

  • Ministère de l'intérieur

    Arrêté du 11 avril 2017 portant organisation des circonscriptions de sécurité publique dans le département du Lot


    Lire le JO  

  • Ministère de l'action et des comptes publics

    Ordonnance n° 2017-543 du 13 avril 2017 portant diverses mesures relatives à la mobilité dans la fonction publique


    Lire le JO  

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de novembre :

Budget 2018 : de mauvaises surprises pour les élus
La baisse des dotations pèse toujours sur la gestion des ressources humaines
TERRITOIRES. Services au public : des schémas pour quoi faire ?
PRATIQUE. Sécuriser l'occupation temporaire du domaine public

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr