Édition du 24  mai 2012


Imprimer Imprimer

A quelques semaines de la tenue du sommet de la Terre à Rio, les collectivités locales et leurs associations font le point sur l’ensemble des initiatives et politiques locales qui contribuent au développement durable des territoires

Afin de valoriser les actions menées depuis 20 ans dans les territoires et porter des messages convergents à l’adresse des chefs d’Etats et des instances internationales, à quelques semaines de la tenue du sommet de la Terre à Rio (20-22 juin), les collectivités locales françaises et leurs associations se sont réunies le 23 mai le temps d’un séminaire.
Lors de ce sommet, les collectivités se pencheront sur les moyens à mettre en œuvre pour relever les défis sociaux, des modes de production et de consommation. Ainsi, la question qui est posée aux collectivités est de plus en plus celle de leur montée en responsabilité, notamment pour la préservation des ressources et de l’environnement, de l’exigence d’équité dans la répartition des richesses (revenus, écologiques...), de leur capacité d’impulsion pour transformer les modes de production et de consommation. Conscientes de leurs responsabilités, elles entendent tenir toute leur place dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques selon les principes du développement durable.
Depuis la conférence de Rio de 1992, les collectivités ont fait la preuve de leur capacité d’action dans la mise en œuvre du développement durable. Elles maîtrisent aujourd’hui de nombreux outils pour assurer un développement durable de leurs territoires:
- Les agendas 21 locaux, programme d’actions pour le 21e siècle orienté vers le développement durable.
- Les schémas régionaux climat air énergie qui déclinent une partie du contenu de la législation européenne en matière de climat et d’énergie en définissant, en concertation avec les acteurs des territoires concernés, des objectifs quantitatifs et qualitatifs à l’échelle de chaque région.
- La trame verte et bleue qui vise à (re)constituer un réseau écologique cohérent pour permettre aux espèces animales et végétales, de circuler, de s’alimenter, de se reproduire, de se reposer...
- Les schémas régionaux de cohérence écologique qui visent la protection de certaines ressources naturelles (biodiversité, réseau écologique, habitats naturels) et l’atteinte ou la préservation d’un bon état écologique de l’eau.
- Les plans climats énergie territoriaux qui visent à aider les collectivités territoriales à organiser la gestion des ressources énergétiques de manière plus rationnelle, plus économe et plus respectueuse de l’environnement. Ils visent dans le même temps, à limiter leurs contributions à l’effet de serre, tout en développant une stratégie d’adaptation aux changements climatiques. Toute collectivité de plus de 50.000 habitants a l’obligation d’adopter un plan climat territorial.
Clôturant cette manifestation, Nicole Bricq, ministre de l’Ecologie, du développement durable et de l’énergie, a fait part de sa «conviction que rien ne sera possible en matière de développement durable sans une implication active de tous les acteurs locaux». Elle a souligné leur «mobilisation». Pour la ministre, «les collectivités ne seront pas des figurantes à Rio. Elle a salué «l’innovation que représentent les quatre journées officiellement dédiées aux acteurs non-étatiques, initiative du pays hôte, entre la dernière session de négociations et le Sommet lui-même». «Rio+20 est une opportunité de lancer une nouvelle étape dans la reconnaissance du rôle des élus locaux» a-t-elle précisé.

Pour accéder au discours de la ministre (PDF 98 Ko), utiliser le lien ci-dessous.

Liens complémentaires :
www.developpement-durable.gouv.fr
Édition du 24  mai 2012 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 24  mai 2012

  • Conseil d'état

    Décision n° 347099 du 16 mai 2012 du Conseil d'Etat statuant au contentieux (population de la commune de Saint-Servais)


     

  • Ministère de l'intérieur

    Arrêté du 3 mai 2012 modifiant l'arrêté du 7 septembre 2011 portant ouverture en 2012 de concours pour le recrutement de techniciens territoriaux par le centre de gestion de Meurthe-et-Moselle


     

  • Ministère de l'intérieur

    Arrêté du 11 mai 2012 modifiant l'arrêté du 22 mars 2012 portant ouverture en 2013 du concours de recrutement externe et interne de professeurs territoriaux d'enseignement artistique spécialité « musique, danse et art dramatique », discipline «professeur chargé de direction», par le centre interdépartemental ou départemental de gestion de la Vienne en accord avec l'ensemble des centres de gestion coordonnateurs et organisateurs


     

  • Ministère de l'intérieur

    Arrêté du 14 mai 2012 modifiant l'arrêté du 23 avril 2012 portant ouverture au titre de l'année 2012 d'un examen professionnel de promotion interne d'éducateur territorial des activités physiques et sportives (centre interdépartemental de gestion de la grande couronne de la région Ile-de-France)


     

  • Ministère de l'intérieur

    Arrêté du 14 mai 2012 modifiant l'arrêté du 23 avril 2012 portant ouverture au titre de l'année 2012 d'un examen professionnel de promotion interne d'éducateur territorial des activités physiques et sportives principal de 2e classe (centre interdépartemental de gestion de la grande couronne de la région Ile-de-France)


     

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de septembre :

Le délit de prise illégale d’intérêt
 

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr