Édition du 30  mai 2016


Imprimer Imprimer

La commune toujours la collectivité préférée des Français

73 % des Français, soit trois Français sur quatre, déclarent un attachement fort pour la commune. Et cet attachement ne souffre pas d’exception : qu’ils soient jeunes ou plus âgés, diplômés ou non, habitant à la campagne ou en ville, de sensibilité politique de gauche ou de droite, la grande majorité des Français plébiscite l’institution communale. Issus d’un sondage Ipsos réalisé pour le Cevipof et l’AMF, ces résultats seront présentés en ouverture du débat que l’AMF consacre mercredi matin à l’avenir de la commune dans le cadre de son 99e congrès.
« Aucune autre collectivité territoriale n'enregistre un tel niveau d’attachement », observe le Cevipof, qui indique que l’attachement au département concerne une grosse moitié des Français (56 %) et à la région une petite moitié seulement (49 %).
Le sondage montre aussi que l’attachement des Français à la commune est intergénérationnel. Ainsi, si les Français les plus âgés (80 % des personnes de plus de 65 ans) se déclarent en faveur de l’institution communale, les plus jeunes ne sont pas en reste, 67 % des personnes de moins de 35 ans faisant de même. Il n’y a pas non plus, « d’un côté, une société populaire et traditionnelle qui aurait la fibre communale, et de l’autre côté, une société de couches moyennes et supérieures, modernes, qui en serait éloignée », analyse le Cevipof. Cet attachement pour la commune est exprimé par 70 % des agriculteurs, 72 % des ouvriers, 69 % des cadres supérieurs et 71 % des professions intermédiaires. Pas de différence notable, non plus, entre habitants des communes rurales et ceux des grandes agglomérations. Ils sont 75 % dans les communes de moins de 2 000 habitants et 71 % dans celles de 200 000 habitants et plus à placer la commune largement en tête des collectivités auxquelles ils sont attachés. Ce consensus s’observe aussi sur le plan politique, 74 % des électeurs de gauche, 71 % du centre et 75 % de droite exprimant leur « fort attachement » à la commune.
« Toute réforme du tissu communal doit prendre en compte cette fibre communale quasi unanimement partagée », ne manque pas de souligner le Cevipof.
Interrogés par ailleurs sur l’avenir qu’ils souhaitent pour l’institution communale, 64 % des Français se prononcent pour un statu quo et le maintien des compétences exercées. 23 % se déclarent en faveur de la création de communes nouvelles et seuls 12 % souhaiteraient que les communes disparaissent au profit de l’intercommunalité. Si les Français se retrouvent, indépendamment de leur statut social, démographique ou de leurs convictions idéologiques, pour « plébisciter le statu quo d’une institution communale à laquelle ils sont fortement attachés », certaines différences apparaissent, à l’inverse, dès qu’il s’agit de réforme intercommunale.
« Cette idée de réforme intercommunale appelant soit la disparition des communes telles qu’elles existent et fonctionnent aujourd’hui, soit leur évolution en des entités plus grandes, recueille un avis favorable auprès de Français majoritairement âgés (plus de 65 ans), très éduqués (bac + 5 et plus) et se situant plutôt au centre de l’échiquier politique », explique le Cevipof.
Ces différentes visions de l’avenir de la commune trouvent aussi leur origine sur le plan économique. Ainsi, 46 % des personnes dotées d’un fort capital économique (revenus du travail supérieur à 6 000 euros par mois) sont plus enclines au changement du rôle des communes, à l’inverse des personnes les plus fragiles financièrement qui affichent une résistance marquée à l’intercommunalité.
Les auteurs de l’étude appellent cependant à éviter « la tentation de conclure au désir d’immobilisme des Français vis-à-vis de leurs communes », « un tiers » étant « favorable au changement ». « Cette enquête révèle une prédisposition, certes encore timide, des Français dès lors que leur commune ne disparaît pas mais plutôt s’allie ou fait union avec des communes voisines », conclut l’étude.
C.N.
Télécharger l’étude.
Édition du 30  mai 2016 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 29  mai 2016

  • Premier ministre

    Décret n° 2016-685 du 27 mai 2016 autorisant les téléservices tendant à la mise en œuvre du droit des usagers de saisir l'administration par voie électronique


    Lire le JO  

  • Ministère des outre-mer

    Décret n° 2016-698 du 27 mai 2016 relatif aux subventions à l'amélioration des logements locatifs sociaux en Guadeloupe, en Guyane, en Martinique, à La Réunion et à Mayotte, prévus aux articles R. 323-13 à R. 323-22 du code de la construction et de l'habitation


    Lire le JO  

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Décret n° 2016-688 du 27 mai 2016 relatif à la publicité sur l'emprise des équipements sportifs


    Lire le JO  

  • Lois et décrets

    LOI n° 2016-564 du 10 mai 2016 renforçant le dialogue avec les supporters et la lutte contre le hooliganisme (rectificatif)


    Lire le JO  

  • Premier ministre

    Arrêté du 17 mai 2016 relatif à l'approbation du cahier des charges « Appel à projet régional - Partenariat régional d'innovation en Provence-Alpes-Côte d'Azur (2e vague) »


    Lire le JO  

  • Premier ministre

    Arrêté du 17 mai 2016 relatif à l'approbation du cahier des charges « Appel à projet régional - Fonds Pays de la Loire territoires d'innovation (2e vague) »


    Lire le JO  

  • Ministère de l'intérieur

    Décret n° 2016-684 du 26 mai 2016 modifiant le code de la sécurité intérieure et relatif au recrutement des adjoints de sécurité


    Lire le JO  

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro d'octobre :

100 e Congrès des maires : les principaux rendez-vous
Emploi : le débat sur l'avenir des contrats aidés s'engage entre l'Etat et les élus
TERRITOIRES. Les villes exhument leurs rivières enfouies en centre-ville
JURIDIQUE. Les lois pour renforcer la confiance dans la vie politique

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr