Édition du 20  novembre 2017


Imprimer Imprimer

Françoise Nyssen annonce plusieurs pistes pour relever « les défis du patrimoine »

Françoise Nyssen, ministre de la Culture, a présenté vendredi sa « stratégie pluriannuelle en faveur du patrimoine ». Il s’agit d’un engagement sur la durée du quinquennat. Si elle n’a pas fait d’annonce totalement nouvelle, elle a confirmé la création d’un fonds de 15 millions d’euros destiné à aider les petites communes à restaurer leur patrimoine.
La ministre a d’abord fait le constat de la richesse d’un patrimoine fait « de plusieurs dizaines de milliers de bâtiments, ouvrages et sites », rappelant que 44 000 sont inscrits au nombre des bâtiments historiques. « J’ai pris un parti clair : celui d’une politique culturelle de proximité », a rappelé la ministre. Or, si « tout le monde n’a pas un théâtre près de chez lui, tout le monde a en revanche dans un rayon de quelques kilomètres une façade ou un site témoin de l’Histoire ». Le patrimoine sera « l’un des quatre piliers » de cette politique de proximité, aux côtés « de l’école, des bibliothèques et des artistes ». Quatre défis ont été identifiés par le ministère, concernant le patrimoine : « Restaurer, valoriser, transmettre », ainsi que « faire avancer l’Europe ».
Le défi de la restauration – dans lequel s’inscrit la mission confiée à l’animateur Stéphane Bern – va être financé par un budget en augmentation de 5 %, porté à 326 millions d’euros en 2018. La ministre a garanti qu’il serait « sanctuarisé » pendant toute la durée du quinquennat. Françoise Nyssen a rappelé que « la moitié du patrimoine est abritée par des communes de moins de 2000 habitants », qu’un quart des monuments protégés est jugé en « mauvais état » et 5 % « en état de péril ». Un fonds de 15 millions d’euros, comme cela avait déjà été annoncé, sera créé pour les petites communes (moins de 10 000 habitants, avec « une priorité » pour les communes de moins de 2 000 habitants) qui ont des difficultés à financer la restauration de leurs sites. La restauration se fera selon une « stratégie territoriale de dialogue » : le ministère « coordonnera un dialogue entre les collectivités territoriales, les propriétaires et les associations patrimoniales ». Objectif : « Identifier les besoins et définir les modalités d’engagement de l’État », et ce « avant la fin 2018 ». Enfin, de nouveaux fonds seront mobilisés « hors budget de l’État », avec en particulier la création d’un « Loto du patrimoine » qui sera inscrit dans le PLFR pour 2017 qui sera voté en toute fin d’année. Les recettes d’un tirage du Loto, qui pourrait avoir lieu « tous les ans au moment de la Journée du patrimoine », devraient être en partie dédiées à ce fonds, ainsi qu’un « nouveau jeu de grattage » qui pourrait rapporter quelque « 20 millions d’euros ».
Le défi de la « valorisation » passera notamment par la « revitalisation des centres-villes anciens ». Ceux-ci sont souvent « en déshérence », et pour y remédier, l’État a lancé une expérimentation dans 17 villes, pour « faire de la restauration patrimoniale un levier d’attractivité et de dynamisme économique ». Les multiples labels aux sigles souvent incompréhensibles décernés par le ministère de la Culture seront remplacés par un label unique : « Patrimoine de France ». Enfin, le rôle des ABF (Architectes des bâtiments de France) va « évoluer », afin de renforcer leur rôle « en amont des projets » et « accélérer la délivrance des autorisations requises ». De nouvelles instructions seront prochainement délivrées en ce sens, sur la base des conclusions « d’un groupe de travail réunissant des élus et des ABF ».
Françoise Nyssen a ensuite détaillé les projets du gouvernement en matière de « transmission du patrimoine », avec un accent mis sur la formation aux métiers du patrimoine et le développement de l’apprentissage. Tous les monuments et sites « devront poursuivre leurs investissements en direction des publics en situation de handicap ».
Enfin, en termes de politique européenne, la ministre a annoncé la création d’un « Grand tour du patrimoine » pour « inviter les citoyens français et européens à voyager sur des itinéraires communs » et le lancement d’un « Erasmus de la Culture ».
F.L.
Édition du 20  novembre 2017 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 19  novembre 2017

  • Premier ministre

    Arrêté du 17 novembre 2017 relatif aux conditions de mises à disposition des données essentielles des conventions de subvention


    Lire le JO  

  • Ministère de l'action et des comptes publics

    Arrêté du 16 novembre 2017 portant ouverture de crédits de fonds de concours


    Lire le JO  

  • Ministère de l'action et des comptes publics

    Arrêté du 16 novembre 2017 portant ouverture de crédits d'attributions de produits


    Lire le JO  

  • Ministère de l'action et des comptes publics

    Arrêté du 10 novembre 2017 autorisant la cession amiable de l'ensemble immobilier domanial dénommé « ancienne Ecole nationale supérieure d'architecture de Clermont-Ferrand », sis 71, boulevard Cote-Blatin à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme)


    Lire le JO  

  • Ministère de la culture

    Arrêté du 6 novembre 2017 portant renouvellement de l'agrément pour la conservation d'archives publiques courantes et intermédiaires


    Lire le JO  

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de juin :

Pratique : La création d’une commune nouvelle sur des départements différents

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr