Édition du 10  septembre 2015


Imprimer Imprimer

Accueil des réfugiés : les associations d'élus continuent d'apporter leur soutien

Alors que plusieurs dizaines de réfugiés syriens et irakiens commençaient à arriver hier en France en provenance d’Allemagne, plusieurs associations d’élus (AMGVF, AMRF, Villes de France et APVF), après l'AMF, ont fait savoir hier qu’elles étaient prêtes à accompagner l’Etat pour accueillir ces réfugiés.
L’Association des maires des grandes villes de France (AMGVF) s'est ainsi dite prête hier à prendre sa « juste part » dans l’effort d’accueil, à condition toutefois que l’État respecte « un certain nombre de conditions ». L'AMGVF, qui participera à la rencontre organisée samedi par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve avec les maires volontaires, veut que l’État mette en place « un plan national d'accueil », qu'il « détermine un certain nombre de moyens pour que l'accueil soit durable », qu'il prenne en compte « la très grande diversité des situations locales » et qu'il « respecte le volontariat des maires », a expliqué lors d’une conférence de presse le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, président de l'Association .
Les élus présents ont souligné « l'unanimité » de leur démarche « non politicienne » et se sont engagés « à ne procéder à aucune distinction d'origine ou de religion » dans l'accueil des réfugiés. Ils ont néanmoins fortement insisté sur « la prise en compte des spécificités locales » dans la répartition de l'accueil. Jean-Luc Moudenc s'est ainsi montré très réservé sur l'accueil à Toulouse de réfugiés, faisant état de « graves difficultés » de la ville dans le logement social notamment, « où 25 000 demandes sont en attente ». A l'inverse, le maire de Besançon, Jean-Louis Fousseret, a fait état d'une « forte mobilisation du tissu associatif », d'habitants, de « maires de bourgs et de villages » pour accueillir des réfugiés, notamment dans des territoires en déclin démographique.
Pour sa part, le maire du Mans Jean-Claude Boulard a témoigné de la difficulté, du fait « des lenteurs administratives » françaises, à faire venir dans sa ville depuis six mois 35 Syriens réfugiés à Damas, alors même qu'il compte dans son hôpital « beaucoup de médecins d'origine libanaise ou syrienne » prêts à les accueillir.
Les maires ruraux seront aussi présents à la réunion organisée samedi prochain place Beauvau, a fait savoir hier l’Association des maires ruraux de France (AMRF). « L’accueil de réfugiés dans les communes rurales, lorsque cela est possible, est une bonne idée », a indiqué l’association dans un communiqué, demandant elle aussi à l’Etat d’assumer ses responsabilités sur ce dossier.
Pour l’Association des petites villes de France (APVF) c’est aussi à l’Etat « seul acteur public doté des moyens financiers et de la vision nationale », lui permettant de le faire, « d’organiser décemment de manière équilibrée sur le territoire l’accueil des réfugiés ». L’APVF lui demande « de tenir compte des capacités d’accueil des collectivités, de conditions économiques, sociales et financières mais aussi des efforts engagés » par les maires ayant un centre d’accueil des demandeurs d’asile (CADA) sur leur territoire. Dans son communiqué, l’association invite tous les maires de petites villes désireux d’accueillir des migrants à participer à la réunion de samedi.
« La gestion du droit d’asile est une compétence régalienne de l’Etat », mais « compte tenu de la situation d’urgence dans laquelle l’Europe et la France se trouvent et en fonction de leur capacité », les villes moyennes sont également « prêtes à accompagner l’Etat pour faire face à cette crise humanitaire », a annoncé hier à son tour dans un communiqué l’association Villes de France. L’association, qui sera également présente samedi prochain au ministère de l’Intérieur, pose aussi des conditions à l’accueil de réfugiés : volontariat des communes, compensation financière de l’Etat et mise en place d’un mécanisme de suivi et d’intégration.
La compensation financière semble aujourd’hui acquise. Ces « mesures d’accompagnement financier » en faveur des communes volontaires devraient être présentées samedi aux élus assistant à la réunion organisée place Beauvau, a annoncé hier Matignon.
La préparation de la réunion de samedi a débuté par une rencontre entre l’Association des maires de France et le ministre de l’Intérieur mardi (lire Maire info d’hier). Dans un communiqué publié au sortir de cette réunion, l’AMF indiquait qu’elle « participera aux côtés de l’État à la finalisation » du dispositif d’accueil et « relaiera les informations dans son réseau ». L’association promet de suivre « avec la plus grande attention la mise en œuvre concrète de ce plan, dans une démarche d’humanité et de responsabilité. » Depuis, les autres associations de maires lui ont emboîté le pas. Départements et mouvement HLM se sont aussi déclarés hier prêts à appporter leur soutien au dispositif d’accueil.
C.N. (avec Afp)
Édition du 10  septembre 2015 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 10  septembre 2015

  • Décret n° 2015-1126 du 8 septembre 2015 autorisant la cession à l'euro symbolique d'un ensemble immobilier domanial dénommé « Service des ressortissants résidant à l'étranger », reconnu inutile par le ministère de la défense, sis à Château-Chinon (58)


    Lire le JO  

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Arrêté du 2 septembre 2015 portant nomination d'un directeur régional adjoint de l'environnement, de l'aménagement et du logement (région Centre - Val de Loire)


    Lire le JO  

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Avis modifiant l'avis relatif aux caractéristiques principales d'une demande d'autorisation d'exploiter une installation de production d'électricité au titre du décret n° 2000-877 du 7 septembre 2000


    Lire le JO  

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Arrêté du 2 septembre 2015 portant nomination du commissaire du Gouvernement auprès de l'Agence de l'eau Artois-Picardie


    Lire le JO  

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Arrêté du 2 septembre 2015 portant nomination au Conseil national de la chasse et de la faune sauvage


    Lire le JO  

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro d'octobre :

100 e Congrès des maires : les principaux rendez-vous
Emploi : le débat sur l'avenir des contrats aidés s'engage entre l'Etat et les élus
TERRITOIRES. Les villes exhument leurs rivières enfouies en centre-ville
JURIDIQUE. Les lois pour renforcer la confiance dans la vie politique

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr