Édition du 29  mai 2008


Imprimer Imprimer

Michèle Alliot-Marie a annoncé 25 mesures concernant les taxis

La ministre de l'Intérieur, Michèle Alliot-Marie, a annoncé mercredi que le nombre de taxis parisiens passerait de 15.000 à 20.000 «d'ici à 2010», avec «1.200 nouveaux fin 2008», en signant devant la presse un protocole entre l'Etat et la profession. Cette mesure et les 24 autres qui l'accompagnent - dont 13 de portée nationale, les autres réservées aux taxis de la région parisienne - résultent «d'une concertation approfondie et efficace» entre l'Etat et la profession, sur la base du rapport Chassigneux», a commenté la ministre. Elles sont consignées dans un protocole d'accord relatif à l'évolution de la profession de taxi signé hier avec les représentants des organisations professionnelles. Certaines de ces mesures feront d'abord l'objet d'une «expérimentation» d'une année, a-t-elle relevé, en particulier la création, sur l'autoroute A1, d'un «axe Roissy-Paris, réservé aux taxis, aux transports collectifs et au co-voiturage». «Gagner une demi-heure» sur le trajet entre la capitale et l'aéroport Charles-de-Gaulle, dégagera «un potentiel de 600 taxis», alors qu'un «forfait» sera établi sur ce trajet. En outre, «le fractionnement des pauses et la gestion améliorée» du flot de taxis aux abords de la plate-forme aéroportuaire générerait «un potentiel de 800» voitures. D'autres mesures concernent «la visibilité» des taxis, avec «un nouveau lumineux plus clair permettant (aux usagers), grâce à un jeu de couleurs, de savoir si tel taxi est libre ou non». Dans les grandes villes, les taxis «seront repérables par leurs couleurs» grâce à un système bicolore «sur le toit et les montants». Une «charte graphique sera établie dans chaque grande ville, aux couleurs communes identiques», a poursuivi la ministre. Le protocole prévoit également une plus grande «transparence sur les tarifs (avec) une facture détaillant le prix de chaque course». L'ensemble de ces équipements sera «déployé à partir de 2009», a assuré Michèle Alliot-Marie. Elle a annoncé un «toilettage de la réglementation» qui devrait notamment, selon elle, permettre d'assurer un «transport scolaire supplémentaire», de même que celui de personnes malades. Ces usagers pourront utiliser, comme moyen de paiement, «les chèques emploi service universel» (CESU). Pour accéder au protocole d’accord, voir lien ci-dessous.

Liens complémentaires :
www.interieur.gouv.fr
Édition du 29  mai 2008 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 29  mai 2008

  • Mise en compatibilité des documents d'urbanisme des communes de Sartrouville, de Houilles, dans le département des Yvelines; de Deuil-la-Barre, dans le département du Val-d'Oise; de Villetaneuse, Pierrefitte-sur-Seine, Stains, Le Bourget, Drancy, Bobigny, dans le département de la Seine-Saint-Denis


     

  • Conditions d'accès dans les emplois de sous-directeur de la commune de Paris


     

  • Convocation du collège électoral pour l'élection des sénateurs représentant les Français établis hors de France


     

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de juin :


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr