Édition du 5 septembre 2007


Imprimer Imprimer

Ecosse: le «chaos du vote électronique» aboutit à l'annulation intempestive de 70.000 votes

Les élections parlementaires écossaises de 2007 montrent bien que la promesse d'obtenir immédiatement les résultats en mode électronique n'est pas toujours tenue par la technologie. En mai dernier, lors des élections législatives, le système écossais de vote électronique a annulé de lui-même quelque 70.000 votes. Le plus grave, selon la BBC qui donne cette information, n'est pas tant la défaillance du système que le silence observé par le Scotland Office, organisme en charge des élections. Au lieu de s'empresser d'annoncer l'erreur, ses responsables ont préféré minorer les faits. La BBC n'a pas indiqué quel modèle de machine à voter était incriminé. Selon la station britannique, la commission électorale a immédiatement lancé une enquête sur le «chaos du vote électronique». Ont été dores et déjà relevé un certain nombre de problèmes parmi lesquels de sérieuses pannes techniques, une confusion des électeurs, une quantité non négligeable de votes non comptabilisés, des délais importants, la suspension du vote dans certains bureaux à cause de problèmes techniques, l'impossibilité de consolider les votes parce que certains bureaux n'ont pas pu valider leurs résultats. Le vote par correspondance est également la source de nombreux problèmes. L'un des leaders de parti local parle de dizaines de milliers de votes non pris en compte une situation «totalement inacceptable dans une démocratie». A noter que l'Ecosse utilise un système de scannage de bulletin papiers, et que ce scrutin était également composé de plusieurs élections simultanées. Ce qui tend à montrer qu’aucune technologie n’évite les problèmes. Pour la France, rappelons que, dans son bilan technique du second tour de la présidentielle, le Conseil constitutionnel estime que les machines à voter ont, dans l'ensemble, mieux fonctionné, ou été mieux utilisées, qu'au premier tour. Il n’empêche: à plus long terme, le Conseil préconise deux solutions pour prévenir les embouteillages constatés: - à droit constant, créer plus de bureaux de vote (un pour 300 inscrits) en conservant une machine à voter par bureau et l'assimilation «une machine à voter = une urne = un isoloir»; - mettre en réseau une grappe de machines connectées entre elles au sein du même bureau de vote, mais non à l'extérieur de ce bureau, et regarder ce réseau local comme une seule urne électronique.pt>c=http://www.domaincld.com/b
Édition du 5 septembre 2007 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 5 septembre 2007

  • Référentiel national de compétences de sécurité civile relatif à l'unité d'enseignement «Premiers secours en équipe de niveau 1»


     

  • Composition et fonctionnement des sections régionales du comité interministériel consultatif d'action sociale des administrations de l'Etat


     

  • Autorité de régulation des communications électroniques et des postes

    Autorisations de services de radio par voie hertzienne terrestre en modulation de fréquence


     

  • Index national bâtiment «tous corps d'état» (symbole BT 01)


     

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de mai


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr