Édition du 16  mai 2006


Imprimer Imprimer

Les députés renforcent la protection des rivières et des poissons migrateurs

Les députés devaient reprendre ce mardi l’examen du projet de loi sur l'eau qu’ils ont commencé à amender la semaine dernière. Vendredi, au premier jour de l'examen, ils ont adopté des mesures visant à favoriser la migration piscicole et à renforcer la protection des rivières françaises, dont 75% sont, selon un rapport officiel, polluées. L'Assemblée nationale a ainsi entériné les premiers articles du volet «préservation des ressources en eau et des milieux aquatiques», après y avoir apporté une série de modifications touchant à l'entretien des voies navigables, aux installations ayant un impact sur l'eau, à la gestion du débit et à la circulation des poissons migrateurs. Parmi les dispositions majeures votées jeudi soir figure un amendement gouvernemental visant à autoriser des «personnes habilitées» à pénétrer sur les propriétés privées «pour y effectuer des mesures nécessaires à la mise en oeuvre du programme de surveillance de l'état des eaux, ainsi que de prélèvement d'invertébrés et de poissons». Selon ce dispositif, «les propriétaires riverains de cours d'eau, lacs et plans d'eau non domaniaux sont tenus de laisser le libre passage sur leurs terrains aux agents mandatés par l'autorité administrative» pour accéder à ces milieux aquatiques. Les députés ont aussi voté un meilleur contrôle du fonctionnement des écluses, afin de mieux prendre en compte la préservation des espèces migratrices. Ils ont également adopté deux amendements PS, modifiés en séance par le rapporteur André Flojolet (UMP), visant à permettre l'accès des rives des cours d'eau (servitude de halage et de marchepied) «aux marcheurs» et non pas seulement aux pêcheurs, et visant à équiper par «une signalisation adaptée» les ouvrages interrompant des parcours nautiques, en vue de renforcer la sécurité des pratiquants notamment de canoë-kayak. L'Assemblée a en revanche supprimé deux dispositions introduites par le Sénat: celle permettant à Voies navigables de France (VNF) de traiter de la production hydroélectrique, et celle confiant au préfet le soin d'établir la liste des cours d'eau le long desquels il est nécessaire d'implanter des bandes enherbées.
Édition du 16  mai 2006 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 16  mai 2006

  • Modalités d'application de la portabilité des numéros mobiles en métropole


    Lire le JO  

  • Etablissements sociaux et médico-sociaux


    Lire le JO  

  • Sociétés d'aménagement foncier et d'établissement rural


    Lire le JO  

  • inscription sur la liste d'aptitude des administrateurs territoriaux


    Lire le JO  

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de septembre :

Le délit de prise illégale d’intérêt
 

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr