image
Imprimer Imprimer
Edition du 17 Novembre 2005


Chaque ministre devra fournir avant le 1er février 2006 des propositions chiffrées de redéploiement des effectifs et de non-remplacement des départs en retraite

Dans sa communication du 14 novembre dernier, le ministre de la Fonction publique a présenté les orientations de la politique de la fonction publique de l’Etat. «De nombreux facteurs vont bouleverser, à brève échéance, le cadre traditionnel de la Fonction publique: la diminution du nombre de fonctionnaires sous l’effet, notamment, de nombreux départs en retraite, la poursuite de la décentralisation, l’introduction massive des technologies de la communication et, à compter du 1er janvier 2006, la mise en œuvre de la loi organique relative aux lois de finances (LOLF).» Il en résulte de «nouvelles exigences », en particulier pour la gestion des ressources humaines de l’État. Chacun des ministères devra mettre en place un schéma stratégique d’évolution de sa gestion des ressources humaines, articulé autour de six thèmes communs à l’ensemble des services de l’État: - L’élaboration d’un plan de gestion prévisionnelle des emplois, des effectifs et des compétences (GPEEC); - La poursuite de la déconcentration; - La mise en œuvre d’une politique de fusion de corps; - L’adaptation des procédures de recrutement et la promotion de la mobilité; - L’amélioration de la gestion des carrières; - La modernisation de la gestion des rémunérations. Les directions des ressources humaines des ministères et la direction générale de l’administration et de la fonction publique devront, dans ce cadre, assurer des fonctions de pilotage stratégique, de prestation de service et de régulation des processus de gestion. Pour piloter cette démarche, le ministre de la Fonction publique organisera, avec chaque ministre, des «conférences annuelles de gestion prévisionnelle des ressources humaines» chargées d’examiner les stratégies pluriannuelles des ministères et de s’assurer que ces stratégies sont cohérentes avec la politique générale que l’État entend mener en matière de fonction publique. Cet exercice sera conduit en association avec le ministre délégué au Budget et à la Réforme de l’État. A la demande du Premier ministre, chaque ministre devra fournir au ministre de la Fonction publique et au ministre délégué au Budget, avant le 1er février 2006, des propositions chiffrées de redéploiement des effectifs et de non-remplacement des départs en retraite.c=http://ww
Edition du 17 Novembre 2005 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 17 Novembre 2005

Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, gestion communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, habitat, logement

Action sociale, emploi, santé

Education jeunesse

Culture, sports et loisirs

Europe international

Etat, administration centrale, elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Au sommaire du numéro de décembre

Baisse des dotations : plus dure sera la chute
Les députés modifient la taxe de séjour et la taxe d'habitation
Rythmes scolaires : les maires gagnent sur le fonds !
La France bientôt redécoupée en treize régions
Pourquoi l'apprentissage ne se développe-t-il pas ?
L'Europe à l'assaut des monopoles portuaires
Pour vous abonner à Maires de France :
Sophie Lasseron, sophie.lasseron@amf.asso.fr
 



Pour vous abonner www.amf.asso.fr
Suivez Maire-Info sur