Édition du 6 mars 2007


Imprimer Imprimer

La première crèche municipale de «haute qualité environnementale» française ouverte à Paris

La première crèche (66 places) et centre de protection maternelle et infantile (PMI) totalement réalisée aux normes de «haute qualité environnementale» en France, a été inaugurée lundi sur les terrains de l'ancien Hôpital Hérold, place du Rhin-et-Danube (XIXème arrondissement). «Sous la mandature précédente (NDLR: Jean Tiberi entre 1995 et 2001) avaient été livrées un peu moins de 1.000 places en crèche. Nous avons voulu multiplier par cinq. On arrivera à 5.200 places en crèche livrées à la fin de la mandature», a déclaré le maire de Paris, Bertrand Delanoë, qui avait fixé en début de mandature un objectif de 4.500 places supplémentaires d'accueil du jeune enfant. «L'ensemble du programme petite enfance à Paris est en haute qualité environnementale (HQE), mais celle-ci est la première totalement réalisée de cette manière.» «Toutes les nouvelles constructions HLM de Paris sont également en HQE depuis deux ans», a ajouté le maire, lors de sa visite de la crèche, déjà en fonction. Selon lui, ce sont les villes de Paris et San Francisco qui ont fait le plus en matière environnementale depuis cinq ans. Les préoccupations environnementales, comme l'économie de ressources et la réduction des rejets, ont présidé à la conception du bâtiment, qui a bénéficié d'un «chantier propre» avec isolation thermique, capteurs solaires assurant 40% des besoins d'eau chaude sanitaire, végétalisation du toit-terrasse permettant de retenir 30 à 50% de l'eau de pluie, matériaux de construction garantissant l'absence d'émanations toxiques, et éclairage naturel. L'alimentation des enfants est biologique et les couches de qualité écologique. Plusieurs autres projets pour la petite enfance sont prévus en totalité aux normes HQE: deux crèches dans le XVIIIème arrondissement, une dans le XIème et une crèche PMI dans le VIIIème. Olga Trostiansky, adjointe à la petite enfance et à la famille, a précisé qu'à la construction, le surcoût est «de l'ordre de 5 à 10%», mais «des économies sont attendues au niveau de l'électricité, de la chaleur, de l'entretien». Le coût total de la crèche-PMI est d'un peu plus de 3,7 millions d’euros. Depuis 2005, steaks hachés, pommes de terre, épinards et carottes sont «bio» dans les crèches municipales parisiennes, ainsi que les produits laitiers depuis 2006.pt>
Édition du 6 mars 2007 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 6 mars 2007

  • Lois et décrets

    Droit au logement opposable


     

  • Lois et décrets

    Protection de l'enfance


     

  • Lois et décrets

    Préparation du système de santé à des menaces sanitaires de grande ampleur


     

  • Ministère du travail

    Comité de suivi de la mise en oeuvre du droit au logement opposable


     

  • Inscription sur une liste d'aptitude (administrateurs territoriaux)


     

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France